Quand l'argent du Qatar affole les politiques

le
3

L'argent du Qatar a-t-il fait tourner la tête de la classe politique française ? C'est en tout cas ce qu'affirment les journalistes Georges Malbrunot et Christian Chesnot dans un livre-enquête sur les « dérives » de la relation entre cette monarchie du Golfe et des personnalités politiques de tous bords. Dans cet ouvrage, « Nos très chers émirs » (Michel Lafon), les auteurs racontent notamment comment l'ambassade du Qatar à Paris est sollicitée. « A Noël, Mohammed al-Kuwari (NDLR : ex-ambassadeur du Qatar à Paris) offrait aux membres du groupe d'amitié France-Qatar à l'Assemblée nationale des montres Rolex ou des bons d'achat dans des grands magasins », assurent-ils, selon des extraits parus dans l'hebdomadaire « le Point ». Les deux journalistes citent nommément le secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, le député PS Nicolas Bays, l'ex-garde des Sceaux LR Rachida Dati, l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin ou encore la sénatrice centriste Nathalie Goulet. Les personnes citée veulent porter plainte D'après Christian Chesnot, « Jean-Marie Le Guen voulait imposer une agence de communication pour gérer des déclarations d'hommes politiques, pour contrôler un peu les déclarations au Parlement qui seraient critiques vis-à-vis du Qatar ». Sur le réseau social Facebook, Le Guen a démenti hier : « J'ai appris avec stupéfaction et consternation les allégations délirantes contenues dans ce livre. Evidemment, je porte plainte pour diffamation. » Rachida Dati a, elle aussi, annoncé son intention de poursuivre les auteurs. Ces derniers ont écrit qu'elle aurait demandé à l'ambassade du Qatar « pas moins de 400 000 EUR pour son association », un « club des ambassadeurs », somme qui lui a été refusée, ajoutent les auteurs. « Aucun commentaire à faire », a sobrement réagi ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M898407 il y a un mois

    Leguen, encore un socialiste donneur de leçons, est pris la main dans le sac.... Dehors !

  • frk987 il y a un mois

    Au moins on a enfin la réponse à la vente de la France au Qatar, on impose au max du max l'actionnaire français pour vendre le capital des boutiques au Qatar sans taxes sur les dividendes. Question que je me posais depuis des années.

  • charleco il y a un mois

    Chesnot et Malbruno ont souffert en captivité, alors ceux qui flirtent avec les sponsors des terroristes n'ont qu'à bien se tenir.