Quand Jean-Louis Borloo se retrouve par erreur sur un tract djihadiste

le
0
Jean-Louis Borloo s'est retrouvé sur un tract de revendication d'un groupe djihadiste. Photo d'illustration.
Jean-Louis Borloo s'est retrouvé sur un tract de revendication d'un groupe djihadiste. Photo d'illustration.

Surprise ! Ou plutôt... mauvaise surprise. Car on ne s'attendait clairement pas à trouver Jean-Louis Borloo sur un communiqué de revendication d'un groupe djihadiste. Son portrait se retrouve pourtant placardé sur une affiche d'Al Morabitoun, une organisation islamiste très active au Mali, comme l'a noté le journaliste de RFI, David Thomson, sur son compte Twitter : « Par erreur, la branche média d'Al Morabitoun glisse une photo de Jean-Louis Borloo dans un com de revendication au Mali ». En illustration, la photo dudit communiqué, sur laquelle on peut voir un cliché du fondateur de l'UDI, coincé entre ceux de deux autres hommes, dont on ne connaît pas l'identité.

  

Sur le communiqué se trouve aussi un soldat du groupe djihadiste, arme en main, accompagné de descriptions en arabe, dont il n'y a pas la traduction. David Thomson, le journaliste de RFI, précise quant à lui sur Twitter qu'il « s'agit en tout cas de la prise d'otages de l'hôtel Byblos à Sevare (13 morts) les 11/12 août derniers ». Cette attaque, perpétrée le 7 août dernier dans le centre du Mali, avait été revendiquée par un cadre djihadiste lié au chef d'Aqmi Mokhtar Belmokhtar, dont la mort n'a jamais été confirmée.

  

Craintes pour sa sécurité

Reste à savoir désormais comment et pourquoi Jean-Louis Borloo s'est retrouvé sur ce tract diffusé par le groupe islamiste. Certains internautes se demandent notamment ce que font les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant