" Quand je voyais Cruyff jouer, je voyais un Dieu "

le
0
" Quand je voyais Cruyff jouer, je voyais un Dieu "
" Quand je voyais Cruyff jouer, je voyais un Dieu "

Johan Cruyff était l'idole de Maxime Bossis. Alors que le Hollandais volant n'est plus de ce monde, l'ancien international français a accepté de nous parler du bonheur qu'il a eu, étant gamin, de voir son maître danser entre les défenseurs.

Avec le décès de Johan Cruyff, le monde du football vient de perdre l'un des ses plus beaux esthètes... Cruyff, c'était l'idole de mon adolescence. Mon idole absolue, même. Donc c'est sûr que ça me fait beaucoup de peine. Je me souviens encore, les matchs de l'Ajax étaient télévisés à cette époque-là, j'étais en secondaire avec quatre ou cinq copains et on ne ratait aucune rencontre de Cruyff. C'était pour moi le plus grand joueur au monde et je pense qu'aujourd'hui encore il reste l'un des trois meilleurs joueurs de l'histoire.

C'était un joueur, et une équipe, l'Ajax, qui vous ont fait rêver ? Ah oui, oui, l'Ajax de cette époque nous faisait clairement rêver. C'était le football total et puis Cruyff apportait aussi une note différente avec son génie, ses démarrages énormes, sa faculté à voir le jeu avant les autres. C'était vraiment quelque chose de particulier. Et jamais, à aucun moment, j'aurais pensé que quelques années plus tard j'allais jouer contre les Pays-Bas, même si Cruyff n'était plus là. J'avais 15, 16 ou 17 ans, c'était un autre monde et quand je voyais évoluer Cruyff je voyais jouer un Dieu. Après, j'avais déjà vu Pelé évidemment, en 70 au Mexique, mais c'est Cruyff qui reste pour moi l'idole absolu de mon adolescence.

L'enfance d'un roi
Les matchs de l'Ajax était retranscrits à la télévision française ? Oui. Je ne me souviens plus s'il n'y avait qu'une, deux ou trois chaînes, mais ils étaient effectivement retranscrits, ce qui était finalement assez étonnant. À cette époque, j'étais interne dans une école privée assez sévère et on avait très peu de loisirs, mais un surveillant, assez terrible pourtant, avait fini par accepter qu'on regarde les matchs de l'Ajax le mardi ou le mercredi soir à la télé.



« Je devais participer à un match-jubilé au Cosmos de…









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant