«Quand j'ai connu Mohamed Merah, il avait un coeur»

le
0
VIDÉO - Aux Izards, le quartier d'enfance de Mohamed Merah, un animateur se souvient d'un garçon qui «voulait s'en sortir». Il avait une relation de confiance avec lui. Comme deux autres éducateurs.

Avec sa famille, Mohamed Merah a vécu les années de son adolescence dans le quartier des Izards, après avoir passé son enfance dans les quartiers de Bellefontaine puis des Pradettes, à Toulouse. Il avait des problèmes pour affirmer son identité et commettait des vols. Mais quelques années avant que tout ne bascule tragiquement, il voulait «s'en sortir».

Il était suivi par au moins trois travailleurs sociaux. Un éducateur de la Protection judiciaire de la jeunesse, un autre d'une association de quartier ainsi qu'un animateur veillaient sur lui.

Son ancien «animateur de prévention jeunesse», qui l'a accompagné jusqu'à sa majorité au sein du service Éducation de la mairie de Toulouse, l'a suivi particulièrement de 2004 à 2006, à la demande de l'adolescent lui-même.

L'homme ne parvient pas à croire que Mohamed soit à la source de l'effroyable tuerie. «Quand j'ai appris son nom par les médias, j'ai été bouleversé. Quand j'ai connu Mohamed, il avait un c½ur.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant