Quand Guzstáv Sebes battait l'Angleterre à Wembley

le
0
Quand Guzstáv Sebes battait l'Angleterre à Wembley
Quand Guzstáv Sebes battait l'Angleterre à Wembley

Le 25 novembre 1953, la Hongrie écrasait la toute puissante Angleterre (3-6), chez elle, à Wembley. Un "match du siècle" qui fera du "Onze d'or hongrois" la nouvelle meilleure équipe du monde. Avec Guzstáv Sebes aux commandes.

Dans chaque mine, il existe au moins une pépite. Un diamant brut, prêt à être taillé, pour que le monde entier se rende compte de sa valeur. Comme dans certaines équipes de football, par exemple. Dans celle des Sauvages Nomades, la pépite en question pointe le bout de son nez dans les années 1920. Elle s'appelle Guzstáv Sebes, est originaire de Hongrie et arrive à Puteaux, sur la rive gauche de la Seine, en 1924.

Guzstáv Sebes, des Sauvages nomades…


Alors qu'il bosse en tant qu'ouvrier à Budapest, sa ville de naissance, Guzstáv est déjà largement impliqué dans la cause des ouvriers. Pour preuve, il est un jour à l'origine d'une grève. Un acte qui lui vaut un licenciement expéditif et un aller simple pour l'Hexagone. Employé par Renault en tant que contremaître, le jeune homme a seulement 19 ans lorsqu'il intègre, du même coup, l'équipe d'ouvriers parisienne affiliée à l'ancienne FST (Fédération sportive du travail), renommée FSGT depuis (Fédération sportive et gymnique du travail).

Au sein de cette team, le jeune homme s'impose vite, très vite. Aussi bien par sa voix que par son influence sur le terrain. Posté à la pointe de l'attaque, Sebes devient vite un leader de l'équipe, et développe ses qualités de chef grâce à l'emploi qu'il occupe pour le constructeur automobile. Une aventure française qui, pour Sebes, ne durera que deux ans après être allé servir le Club olympique de Boulogne, ou CO Billancourt, autrefois fer de lance du sport patronal, l'année suivante. Pourquoi si peu de temps ? La raison est simple. Au fond de lui-même, l'ambition du communiste convaincu est illimitée. Ce dernier a en effet un objectif fixé en tête, et pas des moindres. Lequel ? L'équipe nationale de Hongrie. Rien que ça.

… à une médaille d'or olympique


Mais pour arriver à l'atteindre, Guzstáv Sebes a encore du chemin à parcourir en ce qui concerne le sport roi. Un besoin d'apprendre le football en profondeur. Et pour cela, quoi de mieux que de fouler directement le gazon, crampons aux pieds ? Alors, dès son retour au pays, en 1927, il joue pour le MTK Hungária FC, club de sa ville de naissance. Il y passera treize ans de sa vie, soit la grande majorité de sa carrière de footballeur. Une fois celle-ci terminée, le Budapestois décide de se…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant