Quand Goikoetxea s'occupait de Maradona

le
0
Quand Goikoetxea s'occupait de Maradona
Quand Goikoetxea s'occupait de Maradona

Ce soir, le FC Barcelone affronte l'Athletic Bilbao pour une place en demi-finale de Coupe du Roi. Un match à enjeu où Lionel Messi sera sans doute la cible d'interventions rugueuses de ses adversaires. Comme un certain Diego Maradona, fracassé en 1983 par les crampons assassins de Goikoetxea.

Les gens l'appellent l'idole des jeunes. Sans avoir une carrière longue de 56 ans comme Johnny Hallyday, Lionel Messi marche actuellement sur la planète football comme une rockstar remplit toutes ses salles de concert. Et si en 2016, La Pulga est désormais proche de son zénith, le danger prêt à menacer sa carrière sportive n'est jamais bien loin. En témoigne le traitement de faveur reçu contre l'Espanyol Barcelone il y a deux semaines. Des coups, des coups et encore des coups. Oui, la vie de légende vivante est tout sauf facile, et la voie du succès toujours parées d'embûches. Comme son digne successeur, Diego Armando Maradona connaissait lui aussi les joies des tampons en tout genre. Le gamin d'or régalait le monde entier par ses contrôles délicieux, ses dribbles exquis. Aux yeux de tous, ce génie semblait intouchable. Mais ça, ce n'était pas vraiment l'avis d'Andoni Goikoetxea.

Peur sur la cheville


Au départ de la saison 1983-1984, l'Athletic Bilbao veut assumer son statut de champion d'Espagne en titre. Deux victoires obtenues contre le Real Saragosse et Salamanque permettent aux Leones d'être tout en haut du classement. Cependant, Bilbao va connaître son premier revers ce 24 septembre 1983, face au FC Barcelone de Menotti, avec deux artistes aux manettes : Bernd Schuster et donc, Diego Maradona. La rencontre tourne à l'avantage du Barça avant la mi-temps, lorsque Miguel "Periko" Alonso (38e) puis Julio Alberto (45e) donnent un break d'avance aux Culés. Depuis le banc de touche, Esteban Vigo est aux premières loges pour prendre la température. "Il y a toujours eu une grande rivalité entre Bilbao et Barcelone, explique le remplaçant blaugrana. C'était deux grandes équipes à cette époque, mais notre rivalité restait saine." Devant au tableau d'affichage dans un match sans le moindre carton, les Barcelonais tiennent leur première grande victoire de la saison. L'heure de jeu approche, l'attentat de Goikoetxea sur Maradona surgit.

Youtube
En deux secondes, le stoppeur basque vient de briser la dynamique du stratège catalan. L'agresseur ne récolte qu'un simple carton jaune, tandis que Maradona sera indisponible pour trois mois et demi.…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant