Quand Gillot dit ses quatre vérités à l'entraînement...

le
0
Quand Gillot dit ses quatre vérités à l'entraînement...
Quand Gillot dit ses quatre vérités à l'entraînement...

L'ambiance était pourtant paisible au Haillan ce mercredi matin. Mais il aura fallu une simple opposition de fin d'entraînement pour déclencher la colère de Francis Gillot. En cause ? L'implication et l'attitude de ses joueurs lors de ce match. A l'issue de ce face-à-face, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux a pris ses joueurs en quatre yeux pour leur dire le fonds de sa pensée. Et quand Gillot se lâche, ça donne ça : « On ne cesse de vous demander de jouer à deux touches de balle mais vous préférez vous prendre pour Zorro, a-t-il lâché dans des propos relayés par Sud Ouest. Mais si l'un de vous était capable de dribbler trois défenseurs pour faire gagner le match à lui tout seul, on le saurait ! Vous regardez la Ligue des Champions ? Vous avez vu Thiago Motta ? »

« Tu ne cours plus et quand tu perds le ballon, tu fais semblant d'être blessé ! »

Et tout cela devant une cinquantaine de supporters et les journalistes présents à l'entraînement. Mais l'ancien coach de Lens et de Sochaux n'est jamais le dernier pour dire ce qu'il en pense en des termes parfois durs mais justifiés. Visé par sa tirade, André Biyogo-Poko en a pris pour son grade. « Tu ne cours plus et quand tu perds le ballon, tu fais semblant d'être blessé », lui a-t-il reproché. Et pour clôturer le tout, Gillot a sorti la phrase de la journée qui devrait laisser les supporters de Sedan pantois. « Depuis début janvier, six matchs perdus sur huit ! Vous êtes à Bordeaux, pas à Sedan, ici vous êtes payés pour gagner des matchs. J'en ai plein le c... ! » Un entraînement que ne sont pas prêts d'oublier Grégory Sertic et ses partenaires.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant