Quand François Mitterrand était le candidat? des Républicains !

le
0
François Mitterrand, candidat des républicains face à De Gaulle en 1965.
François Mitterrand, candidat des républicains face à De Gaulle en 1965.

La République n?appartient à personne, ou à tout le monde. Au fil des années, plusieurs partis se sont déjà autoproclamés "républicains", mais le nouveau nom prévu pour l?UMP semble susciter un record de recours, actuellement étudiés en référé par la justice.

Mitterrand, républicain face au monarque gaullien

Mais qui, au fond, n?est pas républicain, hormis quelques nostalgiques d?un hypothétique retour du roi ? Certes, parfois, il n'y a qu'un pas du roi au monarque républicain. Et c'est justement fort de cet argument, la dénonciation du pouvoir personnel, que l'auteur du Coup d'État permanent avait choisi de se présenter en 1965, face à un général de Gaulle dont tout le monde prédisait la réélection dans un fauteuil, voire dans un trône. Ses arguments-clés ? D?abord sa jeunesse, ce qui n?est sans doute pas le plus élégant des arguments de campagne, comme Lionel Jospin a pu par la suite le vérifier en critiquant Jacques Chirac en 2002, ou plus récemment Nicolas Sarkozy au sujet d?Alain Juppé? Mais c?est surtout sur sa dimension républicaine qu?insistait François Mitterrand, face à un ex-sauveur de la France alors violemment attaqué par la gauche comme étant un véritable monarque gaullien. "Un président jeune pour une France moderne. Prenez en mains votre avenir", affirme son affiche artisanale, sur fond de pylône électrique symbole d?industrialisation et donc de progrès. On est encore...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant