Quand Dugarry s'est bagarré avec un coéquipier

le
0
Quand Dugarry s'est bagarré avec un coéquipier
Quand Dugarry s'est bagarré avec un coéquipier

Dans le cadre de l’émission Vestiaire de SFR Sport, Christophe Dugarry est revenu sur un épisode marquant de sa carrière du temps où il évoluait à Bordeaux.

Dugarry est connu pour être un attaquant caractériel. L'actuel consultant radio et TV a ainsi confié s’être battu avec un partenaire à l’époque des Girondins de Bordeaux. Après recherche, la scène s’est déroulée le soir d’un match de Coupe UEFA (l’ancienne Ligue Europa) en décembre 2002, à Anderlecht. A l'époque, les Girondins s'étaient fait éliminer par le club belge avec un nul en Belgique (2-2), après s’être inclinés à l’aller à domicile (0-2). « Je lui ai sauté à la gorge » Durant la rencontre, Christophe Dugarry et le Brésilien Eduardo Costa n’ont cessé de s’invectiver. Et finissent par se bagarrer dans les vestiaires. Le Français raconte : « Sur le terrain, un moment, je lui demande de m’envoyer un ballon, il ne me le donne pas et puis me dit « Va te faire... ». Je me dis que c’est sur le coup de l’énervement. Et puis, dans le vestiaire, on était côte à côte. Donc je lui dis de ne pas parler comme ça et je me dis qu’il va s’excuser mais il ne le fait pas. Donc après ça a été bagarre dans le vestiaire, je lui ai sauté à la gorge et après, je suis parti ». Une altercation qui a conduit au départ de Dugarry pour Birmingham en janvier 2003. Le joueur explique qu’à l’époque, il se sentait en décalage avec la nouvelle génération qui arrivait : « J’ai compris qu’il y avait un décalage de générations incompréhensible pour moi.  Je sentais que c’était terminé, il y avait des jeunes, je sentais que je n’avais plus les codes. Le manque de compétitivité à l’entraînement me choquait, la musique dans le vestiaire etc. J’avais encore trois ans de contrat à Bordeaux mais je suis parti à Birmingham ».
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant