Quand Christiane Taubira fournit aux journalistes les éléments de langage de sa réforme pénale

le
0
La ministre de la Justice, Christiane Taubira
La ministre de la Justice, Christiane Taubira

Dans la mobilisation pour la réforme pénale, Christiane Taubira fait appel aux journalistes. Au siège du ministère de la Justice, elle les reçoit par petits groupes, fait savoir Europe 1. Et, outre le dossier de presse, elle leur remet les "éléments de langage", destinés à vanter la réforme en cours, s'étonne la radio qui diffuse le document. Intitulé "Réponses aux arguments entendus contre la réforme pénale", il propose notamment, lorsque l'on nous indique que "Christiane Taubira vide les prisons", de répondre que "les prisons sont pleines et il n'y a pas de choix fait de vider les prisons". "Les délinquants arrêtés aussitôt relâchés, peuvent récidiver en toute impunité ?" - "La réponse judiciaire est devenue presque systématique", indique le document. "Vous voulez supprimer les peines planchers alors qu'elles ont été créées pour lutter contre la récidive ?" - "Les peines planchers ont déjà montré leur inefficacité à prévenir la récidive", ajoute-t-il, chiffres à l'appui.Réforme présentée début juinCe document, sous forme de tableau, fait neuf pages. "D'ordinaire, ces 'éléments de langage' sont destinés aux députés ou aux politiques pour batailler sur les plateaux télés ou au Parlement", précise Europe 1. Selon la radio, l'entourage de Christiane Taubira fait également du service avant-vente en distribuant le dossier de presse auprès des avocats pour obtenir leur soutien. La réforme sera présentée au...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant