Quand Chiellini portait le maillot de la Fiorentina

le
0

On a l'impression qu'il a toujours porté le maillot de la Juventus. Pourtant, il y a dix ans tout rond, en 2004/05, Giorgio Chiellini a disputé une saison de Serie A avec la tunique de la Fiorentina. Et il avait des cheveux.

Quand on demande à un supporter de la Fiorentina ou de la Juventus quel joueur italien a quitté l'équipe viola pour rejoindre les Bianconeri, il n'a en général qu'un nom à la bouche : Roberto Baggio. Personne, non, vraiment personne, ne répondra Giorgio Chiellini. Et pourtant, celui qui porte depuis bientôt dix ans le maillot de la Vieille Dame a bel et bien, un jour, pris le train de Florence à Turin. Il a même fait le trajet dans les deux sens. C'était en 2004. La Juventus s'accapare ce jeune défenseur prometteur, qui vient de faire ses débuts en Serie A avec le maillot de Livourne. La Roma était sur le coup, le Torino aussi, mais c'est finalement la Juve qui rafle la mise pour 3 millions d'euros. À cette époque, la défense de la Vecchia Signora est composée de Lilian Thuram, Paolo Montero, Fabio Cannavaro, Ciro Ferrara et Gianluca Zambrotta. Autant dire : pas de place pour un jeune défenseur de 20 ans né à Pise. Le club alors entraîné par Fabio Capello décide donc de le prêter. Et le point de chute, c'est la Fiorentina.
Un coup de coude dans le pif
Giorgio Chiellini débarque donc à Florence en août 2004 dans un contexte tout à fait particulier. La Fiorentina vient tout juste de revenir en Serie A, après avoir connu l'enfer de la faillite et de la quatrième division. L'équipe est entraînée par Emiliano Mondonico, qui en avait pris les rênes au cours de la saison précédente, en Serie B, et qui était parvenu à obtenir la montée au terme des barrages. Pour fêter le retour parmi l'élite, la famille Della Valle investit ; des pointures du championnat italien comme Fabrizio Miccoli, Enzo Maresca ou Martin Jorgensen. Chiellini, lui, fait partie des "promesses", au même titre qu'un certain Giampaolo Pazzini, arrivé en provenance de l'Atalanta. Pas de round d'observation pour Giorgio, qui, fort d'une saison complète en Serie B avec Livourne en 2003-04 (41 matchs disputés!) est titularisé dès la première journée, pour un déplacement périlleux sur la pelouse de l'AS Roma.

Mondonico le positionne en latéral gauche. Sa prestation est positive, il provoque même l'expulsion de Cassano, qui lui flanque un coup de coude dans le pif (déjà). Giorgione prend un bon 6 dans la Gazzetta dello Sport du lendemain, et ce, malgré la défaite 1-0 de son équipe. À Florence, il devient rapidement un pion essentiel. Aubaine pour lui : l'Italie se remet à peine de…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant