Quand Cahuzac fustigeait les conflits d'intérêts avec les labos

le
3
Jérôme Cahuzac signe, en 1999, un article d'une vingtaine de pages intitulé «Le Poids des industries pharmaceutiques». Rôle des médecins par rapport aux laboratoires, place des politiques, lobbying... Lus à la lumière des événements récents, certains passages ne manquent pas de sel.

Pouvoirs, la célèbre revue d'études constitutionnelles et politiques, créee en 1997, aux Presses universitaires de France, a accueilli, en 1999, la prose de Jérôme Cahuzac. À cette date, l'ancien conseiller médicament de Claude Evin (de 1988 à 1991) est alors conseiller général du Lot-et-Garonne. En 1993, il avait crée une entreprise de conseil pour l'industrie pharmaceutique. C'est donc un homme qui connaît parfaitement les rouages des laboratoires qui s'exprime. Morceaux choisis.

o À propos de la formation des médecins par l'industrie: «Seule la passivité coupable des pouvoirs publics a permis que la formation médicale continue soit à la charg...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • grokuik1 le lundi 8 avr 2013 à 23:07

    @RODAN rassure toi, il a la peau dure , pas un novice !! Maintenant la vraie question : qui veut un chgt de gouvernement ??? ou vengeance de la part du clan SARKO ??? Là miédiapart aura du boulot !!

  • rodan3 le vendredi 5 avr 2013 à 13:12

    Bravo la presse quotidienne... l' homme est à terre et ils continuent à marcher dessus.... et avant ils savaient ou pas ?? avant c'était vendeur ou pas ..?? Comme disait "Tonton " lors d'un discours célèbre au moment des obsèques de Pierre Bérégovoy..... ils ont livré aux chiens le Cahuzac ...! ( quelque soit ses torts )...

  • SaasFee le jeudi 4 avr 2013 à 19:11

    Ils sont géniaux, ces socialistes, à donner des leçons à tours de bras. Avec un aplomb remarquable ! Et il y a une majorité de français pour tomber dans le panneau. Quand nos politiques réaliseront-ils que la seule chose que nous attendons d'eux, c'est qu'ils gèrent au mieux tout l'argent qu'ils nous confisquent ? Et que pour le reste, ils se taisent une bonne fois pour toute.