Quand Blanc sortait Hiddink de l'Euro 96

le
0
Quand Blanc sortait Hiddink de l'Euro 96
Quand Blanc sortait Hiddink de l'Euro 96

Si aucune confrontation entre les deux entraîneurs Laurent Blanc et Guus Hiddink n'est à signaler, un match avait auparavant réuni les deux hommes autour d'un terrain de football : c'était à Liverpool, pour le quart de finale de l'Euro 96 entre la France et les Pays-Bas.

Voilà une décennie que la nation attend de renouer avec un prestige plutôt poussiéreux. Dix ans, c'est long, même pour une équipe nationale prête à jouer des tournois internationaux tous les deux ans. Mais cette fois-ci, c'est la bonne. Pour la première fois depuis 1986, l'équipe de France intègre le tableau final d'une compétition continentale. Déjà une réussite en soi, quand on sait d'où les Bleus reviennent. Sortis premiers d'une poule composée de la Roumanie, l'Espagne et la Bulgarie, les protégés d'Aimé Jacquet se hissent en quarts de finale de l'Euro anglais. Leur prochain défi se jouera dans la mythique enceinte d'Anfield, le 22 juin 1996. L'adversaire ? Les Pays-Bas, dirigés par un certain Guus Hiddink.

Laurent Blanc peut-il devenir l'Alex Ferguson du PSG ?
Ce n'était pas encore la grande équipe de France de 98… Je dirais que les Pays-Bas étaient favoris.Mickaël MadarRemplaçant pour l'occasion, Mickaël Madar se souvient : "On avait une équipe qui se cherchait un peu, démarre l'ancien buteur du PSG. Ce n'était pas encore la grande équipe de France de 98… Je dirais que les Pays-Bas étaient favoris. D'ailleurs, il y avait Bergkamp non ? J'ai récupéré son maillot, j'étais allé le réclamer !" Plus prestigieuse, l'école oranje vient aussi de secouer la planète football, avec ses diamants issus pour la plupart de l'Ajax, auréolée d'une C1 un an plus tôt. Edgar Davids, Clarence Seedorf et surtout Patrick Kluivert sont prêts à rendre la vie dure à Bernard Lama. Toutefois, Le Chat peut également compter sur une équipe soudée et son dernier défenseur : Laurent Blanc.

"Avant, Blanc était ministre…"


"Laurent, c'est un homme peu bavard en dehors mais sur le terrain, il parle, il conseille, décrit son ancien coéquipier Jocelyn Angloma. Il jouait surtout avec sa tête, de façon intelligente." Aligné en début de tournoi, Angloma voit d'ailleurs un passage de témoin se profiler durant la compétition, lorsque Lilian Thuram intègre le onze titulaire des Bleus à sa…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant