Quand Beyoncé inspire les formes d'un gratte-ciel

le
1

EN IMAGES - À Mebourne, le projet d’un gratte-ciel de 226 mètres de hauteur a été dévoilé. Son identité visuelle est particulière : il est composé de formes et de courbes inspirées de la chanson Haunted de Beyoncé.

Voilà un projet d’architecture pour le moins insolite. Qui pourrait penser que le clip d’une chanson puisse inspirer la construction d’un gratte-ciel? C’est pourtant ce qui est en train de se produire en Australie, à Melbourne, où la société Elenberg Fraser a été chargée de construire une grande tour en verre de 226 mètres de hauteur faites de courbes très variées. La tour «Premiere» est le reflet architectural d’un clip de Beyoncé intitulé Haunted, où l’on voit un corps longiligne, ondulant et recouvert de tissu noir.

L’immeuble de 68 étages sera situé à l’extrémité ouest du quartier central des affaires de la ville. Il contiendra 660 appartements, et un hôtel de 160 chambres. Il a été conçu grâce à la modélisation paramétrique, une technologie de conception assistée par ordinateur qui permet de réaliser des formes complexes. Selon Elenberg Fraser, la forme de la tour Premiere répond également au climat, le vent et les limitations particulières du site.

«Ce projet est l’aboutissement d’un gros travail de recherche, a déclaré la firme, qui précise que la forme complexe est le meilleur moyen pour redistribuer la masse du bâtiment, donnant les meilleurs résultats en termes de dispersion structurel, la fréquence d’oscillation et les exigences de vent.» L’objectif est à terme de replanifier l’ensemble du quartier, tout en respectant ses bâtiments patrimoniaux. «L’ensemble du quartier est conçu avec une vision à plus long terme pour l’aménagement urbain, la création d’un développement autonome»,concluent les architectes. En revanche, aucune date n’a encore été évoqué concernant la date de remise du bâtiment.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lsleleu le mardi 7 juil 2015 à 13:34

    encore un délire .