Quand Berlusconi invoque Mussolini

le
0
L'ex-président du Conseil a défendu la mémoire du Duce lors d'un hommage aux Juifs italiens déportés en Allemagne.

Rome

Ce pourrait être le faux pas de trop. À force de donner des interviews télévisées à longueur de journée (neuf, jeudi dernier), Silvio Berlusconi est parvenu à remonter dans les sondages. Grignotant cinq à six points en un mois et, avec 23-25% des intentions de vote, se rapprochant du Parti démocrate, qui reste favori avec 34-35%. Mais à ce rythme, avec sa manie de dire tout et le contraire de tout dans le même instant, il se contrôle difficilement.

Le dérapage s'est produit dimanche après-midi, devant la gare centrale de Milan, lors de l'inauguration du Mémorial de la Shoah, non loin du quai d'où partaient les trains de la déportation pour l'Allemagne. Talonné par les reporters, l'ancien président du Conseil, qui s'était invité à la cérémonie avec une suite de trente personnes sans prévenir les organisateurs, a voulu r...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant