Qualité nutritionnelle : la grande distribution prépare ses propres étiquettes

le
0
Qualité nutritionnelle : la grande distribution prépare ses propres étiquettes
Qualité nutritionnelle : la grande distribution prépare ses propres étiquettes

La quasi-totalité des distributeurs alimentaires français (Carrefour, Casino, Auchan, Système U ...), à l'exception de Leclerc et d'Intermarché. préparent leur propre système d'étiquetage nutritionnel des aliments pour leurs marques propres, en parallèle de celui proposé par la ministre de la Santé Marisol Touraine dans son projet de loi Santé. 

La veille de  l'examen parlementaire de ce projet, la fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD) a dévoilé la politique d'étiquetage qu'elle entend mettre en œuvre d'ici à la fin de l'année. Le système se base sur un code couleur associé à la fréquence de consommation des aliments. Ainsi un aliment aux qualités nutritionnelles jugées optimales sera étiqueté d'une flèche verte, recommandant une consommation quotidienne. A l'inverse, un aliment à l'équilibre nutritif plus discutable sera pourvu d'une flèche violette, recommandant une consommation occasionnelle.

A terme, ce code couleur pourrait être apposé sur les produits à la marque du distributeur, soit un tiers à la moitié des ventes dans les chaines de magasins. L'idée des distributeurs est également de s'entendre avec les industriels également farouchement opposé au projet de la ministre de la Santé. «Les industriels se sont déjà déclarés prêts à travailler avec nous sur cet étiquetage alternatif», affirme la FCD.

Loi Touraine : un étiquetage facultatif

Marisol Touraine veut également de remplacer l'étiquetage actuel -reposant en grande partie sur une information chiffrée autour des différents nutriments (glucides, protéines, lipides) -par un système unifié autour de codes couleurs. Celui-ci sera basé sur le volontariat.

Le dispositif, avec cinq niveaux de couleurs -- du vert pour les produits les plus équilibrés au plan nutritionnel, au rouge, en passant par des niveaux intermédiaires (jaune, orange et rose) -- «va permettre de mettre à mal un certain nombre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant