Qualifs Euro Espoirs 2017 : Une victoire pour rien pour les Bleuets

le
0
Qualifs Euro Espoirs 2017 : Une victoire pour rien pour les Bleuets
Qualifs Euro Espoirs 2017 : Une victoire pour rien pour les Bleuets

L’équipe de France Espoirs a décroché une victoire inutile en Irlande du Nord mardi pour conclure sa campagne de qualification à l’Euro 2017 de la catégorie (0-3). Les Bleuets terminent deuxièmes du groupe 3, à un point de la Macédoine, et ne disputeront même pas les barrages.

Cette fois, le rêve s’est définitivement envolé pour les Bleuets. La génération 1994-1995 ne sera pas la première à disputer un Euro Espoirs pour la France depuis 2006. Elle a bien terminé sa campagne de qualification sur une note positive, avec un succès sans forcer en Irlande du Nord (0-3), grâce à un doublé de Jean-Kévin Augustin en première période et un but de Moussa Dembélé en toute fin de rencontre. Mais pour terminer en tête du groupe 3, condition sine qua none pour décrocher un billet direct pour la phase finale en Pologne l’été prochain, les joueurs de Pierre Mankowski devaient compter sur des faux-pas de l’Islande et de la Macédoine dans le même temps. Si la première s’est inclinée à domicile contre l’Ukraine (2-4), la seconde a fait le boulot devant l’Ecosse (2-0) pour sortir à la surprise générale au sommet de sa poule. Les Bleuets n’auront même pas droit à une séance de rattrapage, puisqu’ils ne figurent pas parmi les quatre meilleurs deuxièmes des neuf groupes. Ce seront la Serbie, l’Espagne, l’Autriche et la Norvège qui se disputeront les quatre places restantes lors de barrages organisés en novembre prochain.

Le poteau pour Tolisso

Les Français ont certes déroulé dans un Windsor Park qui sonnait bien creux à Belfast. Thomas Lemar a servi le caviar à la louche pour Augustin, avec deux passes décisives pour deux finitions létales de l’attaquant du PSG (16eme et 42eme). Les Bleuets ont accéléré de nouveau au retour des vestiaires, mais Lemar (49eme) et Corentin Tolisso (50eme) ont buté sur Conor Mitchell, avant que le milieu de l’OL ne trouve le poteau (62eme) et que Dembélé voie son ballon piqué repoussé sur sa ligne par un défenseur (63eme). Le buteur du Celtic Glasgow a fini par régler la mire sur une passe décisive d’Adrien Rabiot (0-3, 89eme). Mais le sort des Espoirs français ne s’est pas joué au cours de cette balade nord-irlandaise.

Encore une génération perdue

Les points perdus en Islande (3-2) et surtout en Ukraine au mois de septembre (1-0) ont pesé lourd dans le décompte final. Sans le but de Yuriy Vakulko à la 92eme minute à Kiev, les Bleuets auraient leur qualification pour l’Euro en poche, puisqu’ils avaient une différence de buts particulière favorable sur la Macédoine (1-1 au Mans, 2-2 à Skopje). Au lieu de cela, ils passeront un nouvel été regarder les meilleures nations du continent dans leur catégorie en découdre sans eux. Le temps des regrets est venu, comme celui de la remise en question pour la Fédération française de football. Elle devrait passer par le départ de Mankowski de son poste de sélectionneur. Mais il faudra certainement aller plus loin pour trouver comment cette génération pétrie de talents (Didillon, Bakayoko, Amavi, O.Dembélé, I.Diop, L.Hernandez, sans oublier ceux cités auparavant) a pu passer à côté de cet Euro. Un problème insoluble depuis trop longtemps pour la FFF. Qualifiés : Pologne (pays organisateur), République tchèque, Italie, Macédoine, Portugal, Danemark, Suède, Allemagne, Slovaquie, Angleterre Barragistes : Serbie, Espagne, Autriche, Norvège A voir aussi : >>> L'actualité des Bleuets
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant