Qualifs CM 2018 (Zone Europe) - Bleus : Deschamps brouille les cartes

le
0
Qualifs CM 2018 (Zone Europe) - Bleus : Deschamps brouille les cartes
Qualifs CM 2018 (Zone Europe) - Bleus : Deschamps brouille les cartes

Pour entamer sa campagne de qualification à la prochaine Coupe du Monde, ce mardi soir face à la Biélorussie à Borisov (20h45), l'équipe de France de Didier Deschamps devrait être alignée dans un 4-4-2 où les retours de Moussa Sissoko et Dimitri Payet sont attendus.

A Paris comme en équipe de France, Blaise Matuidi a bien du mal à survivre aux changements tactiques de ses entraîneurs. Pleinement épanoui sous l'ère Laurent Blanc au PSG, dont il était l'une des figures de proue de l'inamovible 4-3-3, le milieu de terrain vit un début de saison compliqué, et la première sortie des Bleus dans les éliminatoires à la prochaine Coupe du Monde, ce mardi soir en Biélorussie (20h45), ne devrait pas déroger à la règle. Exit le 4-3-3, place au 4-4-2 avec deux milieux de terrain récupérateurs que devraient être Paul Pogba, sérieux face à l'Italie, et N'Golo Kanté dont le volume de jeu a un temps impressionné durant l'Euro. Par rapport au match à l'Italie, le système devrait donc changer, les hommes avec.

Sissoko et Payet de retour ? 

Et comment ne pas imaginer que le retour à la compétition officielle ne profite à deux hommes forts du dernier Euro, Dimitri Payet et Moussa Sissoko ? Si le second a les faveurs du sélectionneur qui apprécie son profil depuis longtemps, ce n'est un secret pour personne, le second est en balance avec Anthony Martial sur l'aile gauche. Le Mancunien a réalisé une bonne première mi-temps, ponctuée d'un but, la semaine passée et la séance à huis clos d'hier soir n'a pas tranché la question de sa titularisation. Une chose est sûre en revanche, la défense alignée face à la Squadra Azzura va être reconduite, sauf incident de dernière minute.

Kurzawa et Sidibé reconduits

Layvin Kurzawa et Djibril Sidibé ont connu des trajectoires différentes la semaine passée. L'un a marqué des points, l'autre un peu moins. Le premier nommé a poursuivi sur la lancée de son début de saison avec le PSG, volontaire, appliqué et efficace offensivement, mais pas toujours rassurant défensivement. Le second a souvent déjoué et commis trop d'imprécisions techniques, sans doute rattrapé par la pression d'une première sélection. Peu importe, les deux seront alignés pour entourer une charnière Varane-Koscielny expérimentée. Steve Mandanda occupera le poste de gardien de but en l'absence d'Hugo Lloris. Du côté de la Biélorussie, on attend la titularisation des hommes forts.

Le cauchemar Kislyak aligné d'entrée

Remplaçant au coup d'envoi de la dernière victoire biélorusse sur la France en 2010 (1-0), Kislyak avait marqué le but vainqueur dans les cinq dernières minutes du temps réglementaire. Ce mardi soir, il aura tout le temps de retenter sa chance puisqu'il devrait être aligné d'entrée par son entraîneur. Aleksandr Martynovitch est l'autre rescapé de cette soirée cauchemardesque post-Knysna. Le défenseur de 29 ans tiendra sa place, tout comme le capitaine expérimenté de cette équipe, Timofei Kalachev (35 ans), désigné par Alexander Hleb comme le joueur emblématique de cette sélection, dans les colonnes du Parisien, lundi. Les compositions probables Biélorussie : Gorbunov - Polyakov, Syvakov, Martynovich, Shitov - Kislyak, Maevski - Volodko, Sihnevich, Goredychuk, Kalachek. France : Mandanda - Sidibé, Varane, Koscielny, Kurzawa - Pogba, Kanté (ou Matuidi), Payet (ou Martial), Sissoko - Griezmann, Giroud.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant