Qualifs CM 2018 - Groupe A : Après une frayeur, les Bleus ont déroulé

le
0
Qualifs CM 2018 - Groupe A : Après une frayeur, les Bleus ont déroulé
Qualifs CM 2018 - Groupe A : Après une frayeur, les Bleus ont déroulé

Rapidement menée par la Bulgarie, l’équipe de France n’a jamais paniqué pour finalement s’imposer facilement (4-1), avec notamment un doublé de Kevin Gameiro. Ce succès lance pour de bon la campagne de qualification des Bleus pour la Coupe du Monde 2018.

Le debrief

Cette fois, les Bleus sont lancés. Après le faux-départ en Biélorussie début septembre (0-0), ils ont fait le job vendredi contre la Bulgarie (4-1) et y ont mis les formes. Idéal avant le déplacement aux Pays-Bas lundi, dans un match qui ressemble déjà à un tournant dans le groupe A des qualifications pour la Coupe du Monde 2018 dans la zone Europe. Surtout que son duo d’attaquants Kevin Gameiro – Antoine Griezmann a fait le plein de confiance, avec un doublé pour le premier et un but et une passe décisive pour le second. Comme à l’Atlético Madrid, leur complicité a crevé l’écran et permis en partie aux Bleus de se relever d’une entame catastrophique. Dans un Stade de France bien rempli et bruyant comme il l’est régulièrement depuis maintenant trois ans, il n’a suffi que de six minutes aux visiteurs pour prendre les devants. Le résultat d’une excellente entame de leur part, avec un bloc bas imperméable aux offensives françaises et tranchants sur ses contre-attaques. Le hic, c’est que le plan bulgare n’a tenu qu’un gros quart d’heure, avant que les espaces ne se fassent plus grands et que les Bleus ne puissent mettre plus facilement leur jeu en place. Si les hommes de Didier Deschamps ont attaqué par moments en ordre désordonné, ils ont multiplié les vagues sur le but adverse et fini par faire sauter le verrou en mille morceaux. Une fois que c’était fait, tout s’est révélé plus aisé pour les Français, qui ont déroulé sans réellement avoir à forcer leur talent. Quatre buts, c’était un minimum pour les Bleus, qui ont maîtrisé le second acte sans jamais se faire peur et placé des banderilles à intervalles réguliers pour maintenir les Bulgares sous pression. Avec ce succès, ils se retrouvent en tête du groupe A, à égalité avec les Pays-Bas et la Suède. Déjà, les trois candidats déclarés à la qualification directe pointent au sommet. Une preuve supplémentaire que le match de lundi revêtira une importance toute particulière dans la campagne de Russie.

Le film du match

6eme minute (0-1) Contre-attaque bulgare sur le couloir gauche. En deux temps, G.Milanov se joue de Sagna et provoque la faute du latéral de Manchester City, coupable d’un léger croc-en-jambes synonyme de penalty. Alexandrov le transforme avec réussite, Lloris étant parti du bon côté et son tir heurtant le poteau avant de rentrer. 23eme minute (1-1) Payet hérite du ballon sur la ligne médiane et décale Sagna sur la droite. L’ancien Auxerrois déborde en puissance et adresse un centre parfait que Gameiro coupe devant Aleksandrov. Sa tête décroisée se loge dans le petit filet de Stoyanov, impuissant sur cette action. 26eme minute (2-1) Payet et M.Sissoko échangent sur le côté gauche. Le milieu offensif de West Ham enroule son centre du droit vers Griezmann, trop court pour toucher le ballon. Mais il file directement dans le but de Stoyanov, surpris de le voir terminer sa course dans son petit filet. 38eme minute (3-1) Sur une action a priori anodine, Pirgov rate complètement sa passe et la met directement dans les pieds de Griezmann à l’entrée de la surface. Plein de sang-froid, l’attaquant de l’Atlético Madrid ajuste son tir du gauche, qui effleure le poteau gauche de Stoyanov avant de pénétrer dans le but. 57eme minute Payet lance sur la gauche Kurzawa, qui déborde et centre en plein Coeur de la surface. Le dégagement en catastrophe de Pirgov revient sur Pogba, dont la demi-volée surpuissante du droit prend une trajectoire rectiligne. Resté scotché sur sa ligne, Stoyanov est battu, mais le tir passe juste à côté de son poteau gauche. 59eme minute (4-1) Kurzawa conserve le ballon sur la gauche et fixe la défense avant de trouver un décalage sur Griezmann. En une touche, l’attaquant de l’Atlético Madrid centre à hauteur des six mètres vers son coéquipier en club, Gameiro, qui passe devant son adversaire direct pour battre Stoyanov à bout portant. 70eme minute Après une longue séquence française dans le camp bulgare, M.Sissoko hérite du ballon à 25 mètres. Arrêté suite à son contrôle, le milieu de Tottenham tente un tir tendu. Sa frappe prend la direction de la lucarne, mais Stoyanov intervient en deux temps. 77eme minute Griezmann récupère le ballon haut et sert immédiatement Payet. Le numéro 8 des Bleus fixe la défense bulgare avant de lancer Matuidi dans la profondeur. Le milieu du PSG envoie un tir croisé en bout de course et bat Stoyanov, finalement sauvé par son poteau gauche. Dans la foulée, la frappe excentrée de D.Sidibé prend la direction du cadre, mais est déviée par un défenseur bulgare en corner.

Tops et flops

TOP 3 1- Kevin GAMEIRO : L’attaquant de l’Atlético Madrid aura attendu sa dixième sélection pour tenir son match référence en équipe de France. Au-delà de son doublé, avec lequel il a mis en lumière la qualité de ses déplacements et sa précision dans le dernier geste, il a réalisé un énorme travail dans le pressing. Il a aussi fait preuve d’une grande justesse dans son jeu dos au but et dans ses déviations. Un sans-faute, tout simplement. 2- Raphaël VARANE : Les Bleus avaient pris le parti de défendre haut et l’architecte de cette option était le défenseur du Real Madrid. Si le bloc a mis un gros quart d’heure à s’adapter, l’ancien Lensois a brillé par son sens de l’anticipation et par sa capacité à défendre en avançant. Il s’est également permis des initiatives offensives, tout en restant intraitable dans les duels. Du travail bien fait. 3- Antoine GRIEZMANN : D’abord frustré et frustrant, l’équipe de France étant dans l’impossibilité de le servir dans de bonnes conditions, le meilleur joueur de l’Euro 2016 a ensuite fait honneur à son trophée reçu avant le match. Un but, une passe décisive et une activité digne de ce qu’il réalise depuis dix-huit mois avec les Bleus comme avec son club : ce « Grizou »-là justifie qu’on construise autour de lui. FLOP 3 1- Dimitar PIRGOV : Une soirée à oublier pour le défenseur du Levski Sofia. Il a fait cadeau du troisième but français à Antoine Griezmann, sur l’une de ses trop nombreuses relances hasardeuses du match. Il a surtout souffert le martyr face aux appels de Kevin Gameiro et d’Antoine Griezmann, qui l’ont mis en difficulté par ses décrochages. Sa titularisation était un choix de Petar Houbtchev, ça s’est transformé en flop. 2- Svetoslav DYAKOV : Le milieu du Ludogorets Razgrad aurait mieux fait de se focaliser sur le terrain, plutôt que de passer son temps à se plaindre des décisions arbitrales et des coups reçus. Ça lui aurait peut-être évité de prendre l’eau au fil des minutes et de provoquer le recul du bloc bulgare tout au long du match. Le voir tant à la peine était inhabituel pour le capitaine de la sélection. 3- Paul POGBA - Blaise MATUIDI : Autant les deux compères du milieu de terrain ont haussé le ton après la pause, autant ils ont livré une prestation insipide en première période. Trop souvent pris dans leur dos, imprécis techniquement, ils ont déstabilisé à eux deux le bloc des Bleus. De quoi remettre en cause le 4-2-3-1 de Didier Deschamps ? Pas encore, mais ça n’enlève pas tous les doutes soulevés par ce système.

Monsieur l’arbitre au rapport

Hormis une position de hors-jeu de Layvin Kurzawa mal jugé, le trio arbitral a toujours pris les bonnes décisions, y compris dans une entame de match brûlante et rythmée. Une copie propre, à la hauteur d’un match de qualification pour la Coupe du Monde.

La feuille de match

Qualifications Coupe du Monde 2018 (2eme journée, Groupe A) / FRANCE – BULGARIE : 4-1

Stade de France (environ 70 000 spectateurs) Temps frais - Pelouse très bonne Arbitre : M.Banti (Italie, 5) Buts : Gameiro (23eme et 59eme), Payet (26eme) et Griezmann (38eme) pour la France - Alexandrov (6eme sp) pour la Bulgarie Avertissements : Aucun Expulsion : Aucune France Lloris (cap) (5) – Sagna (non noté) puis D.Sidibé (27eme, 6), Varane (7), Koscielny (7), Kurzawa (7) – Pogba (5), Matuidi (6) – M.Sissoko (5), Griezmann (7) puis Fekir (83eme), Payet (6) - Gameiro (8) puis Gignac (72eme) N'ont pas participé : S.Mandanda (g), Areola (g), Laporte, Martial, Kimpembe, Cabaye, Digne, Coman, N.Kanté Sélectionneur : D.Deschamps Bulgarie Stoyanov (5) – S.Popov (4), Aleksandrov (5), Pirgov (3), Z.Milanov (4) – G.Milanov (4), Dyakov (cap) (4), G.Kostadinov (5), Alexandrov (5) puis Nedelev (76eme) - Marcelinho (4) puis Rangelov (62eme) – I.Popov (4) puis Tonev (68eme) N'ont pas participé : Mitrev (g), Makendzhiev (g), Bozhikov, Chorbadzhiyski, Slavchev, Nedyalkov, Rainov, Galabinov, Chochev Sélectionneur : P.Houbtchev
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant