Qualifs CM 2018 - Bleus : L'heure de Kévin Gameiro a sonné

le
0
Qualifs CM 2018 - Bleus : L'heure de Kévin Gameiro a sonné
Qualifs CM 2018 - Bleus : L'heure de Kévin Gameiro a sonné

En l’absence d’Olivier Giroud, le poste d’attaquant axial reste à pourvoir pour les deux matchs de l’équipe de France contre la Bulgarie (7 octobre) et les Pays-Bas (10 octobre). Une situation dont pourrait profiter Kévin Gameiro, dont les débuts avec l’Atlético Madrid sont très encourageants.

Il parait que la Liga est le meilleur championnat du monde. Alors comment ne pas associer les deux attaquants du leader du championnat espagnol ? C’est la question que l’on serait tenté de se poser ce lundi, au moment où débute le deuxième rassemblement de l’équipe de France de la saison, au cours duquel les Bleus affronteront la Bulgarie (7 octobre) et se déplaceront aux Pays-Bas (10 octobre). Cette semaine, s’il y en a bien un qui a une carte à jouer en sélection, c’est Kévin Gameiro. Auteur de trois buts et trois passes décisives sous ses nouvelles couleurs depuis le début du mois d’août, l’ancien attaquant du PSG se régale à côté d’Antoine Griezmann. Diego Simeone l’a vite compris et multiplie les associations entre les deux hommes, reléguant régulièrement Fernando Torres sur le banc.

Gameiro et Griezmann encore décisifs dimanche

Dimanche après-midi, face au FC Valence (2-0), les deux Français ont encore été décisifs. Après avoir (encore) manqué un penalty en première période, Griezmann a ouvert le score à l’heure de jeu sur une passe de son compatriote. Et dans le temps additionnel, Gameiro a doublé la mise après un superbe rush dans la défense adverse. C’est évident, cette deux-là partagent une complicité qui pourrait rendre de fiers service à l’équipe de France. Complicité sur et en dehors du terrain, comme en témoignent les attitudes des deux hommes après leurs buts, où la photo d’après-match postée par l’ex-Sévillan dans le vestiaire des Colchoneros.

L’absence de Giroud rebat les cartes

Depuis le début de son mandat à la tête des Bleus, Didier Deschamps a pourtant souvent boudé Kévin Gameiro. Peu utilisé au PSG, lent à s’imposer à Séville, le natif de Senlis fait pourtant partie du groupe depuis la préparation de l’Euro. Appelé parmi les réservistes, celui qui a fait les beaux jours de Strasbourg et Lorient a eu une discussion avec le sélectionneur qui lui a fait passer le message que la porte était désormais entre-ouverte. Le mois dernier, elle s’est même clairement ouverte en Biélorussie, quand Deschamps l’a préféré à André-Pierre Gignac pour tenter de débloquer la situation lors de la fin du match contre la Biélorussie (0-0).  Et cette semaine, en l’absence d’Olivier Giroud, blessé à un orteil, Kévin Gameiro a une vraie carte à jouer.

Pour s’imposer, Gameiro compte sur sa complicité avec Griezmann

Sans le Gunner, l’évidence reviendrait à aligner les deux attaquants de l’Atlético Madrid ensemble vendredi contre la Bulgarie, au Stade de France. « Le fait qu’il joue avec Antoine permet de peaufiner au quotidien la relation technique, a admis DD en conférence de presse jeudi dernier. Il a fait une très grande saison avec Séville, la concurrence est plus importante à l’Atlético mais c’est plutôt une bonne chose. » Et l’ancien Parisien a bien compris que son avenir chez les Bleus passait sans doute par sa relation privilégiée avec Antoine Griezmann, proclamé nouveau patron de l’équipe de France. Ces dernières semaines, le premier a multiplié les déclarations en faveur du second, lâchant même qu’il ferait tout son possible pour permettre au Mâconnais de décrocher le Ballon d’Or. Sa chance, Gameiro compte bien la saisir. Tant sur le terrain que dans sa communication.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant