Qualifs CM 2018 - Bleus : Griezmann en a marre d'être présenté comme l'anti-Benzema

le
0
Qualifs CM 2018 - Bleus : Griezmann en a marre d'être présenté comme l'anti-Benzema
Qualifs CM 2018 - Bleus : Griezmann en a marre d'être présenté comme l'anti-Benzema

Dans un entretien au Figaro à paraître ce jeudi, Antoine Griezmann revient en profondeur sur l’image qu’il renvoie en France. L’attaquant de l’Atlético Madrid se réjouit d’avoir une bonne réputation, mais s’agace qu’on le présente comme l’anti-Benzema.

Le gendre idéal. C’est l’étiquette accolée depuis l’Euro 2016 à Antoine Griezmann. Dans un entretien accordé au Figaro en marge des rencontres de l’équipe de France contre la Suède (11 novembre) et la Côte d’Ivoire (15 novembre), le Madrilène revient sur cette image qu’il accepte volontiers. « Mes coéquipiers de l’équipe de France me chambrent souvent avec cette étiquette, répond-il. Ça m’amuse. Je suis comme ça, je ne me force pas. Même en Espagne, on en rigole. J’aime bien, ça ne me dérange pas. »

Griezmann : « Ça voudrait dire que Benzema est quelqu’un d’horrible »

En revanche, ce qui agace le Mâconnais, c’est qu’on fasse un raccourci entre son excellente image auprès de l’opinion publique, et celle catastrophique de Karim Benzema depuis l’affaire de la sextape. « Ça m’agace d’être présenté comme l’anti-Benzema. Je n’aime pas trop parce que ça voudrait dire que c’est quelqu’un d’horrible », s’emporte Griezmann. Depuis un an et la mise à l’écart de l’ancien Lyonnais chez les Bleus, jamais l’attaquant de l’Atlético Madrid n’a cessé de dire qu’il appréciait son « ancien » coéquipier en équipe de France.

Griezmann : « C’était un plaisir de jouer avec lui »

« C’est un grand joueur, répète encore Antoine Griezmann aujourd’hui. Sur le terrain, on se trouvait facilement. Quand je jouais à droite, j’aimais rentrer dans l’axe pour le rechercher. C’était vraiment un plaisir de jouer avec lui. » Un plaisir dont est privé le candidat au Ballon d’Or depuis maintenant un an, la dernière apparition de Karim Benzema dans la liste de Didier Deschamps remontant au 8 octobre 2015 et une victoire contre l’Arménie. Ce soir-là, Griezmann avait ouvert le score, et Benzema avait inscrit un doublé. Mais ce temps parait déjà très loin. Pour preuve, même le pensionnaire de l’Atlético en parle au passé.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant