Qualifié de «Coréen national» par Marleix, Placé se dit «choqué»

le
0
Le conseiller politique de la secrétaire nationale d'EELV, Cécile Duflot, dénonce «la lepénisation avancée de l'UMP» et affirme «être Français depuis 34 ans et uniquement Français». La gauche réclame des sanctions.

La réaction de Jean-Vincent Placé ne s'est pas fait attendre. Le conseiller politique de la secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts (EELV), Cécile Duflot, et chef de file d'une liste d'union de la gauche pour les sénatoriales en Essonne s'est dit «choqué» samedi par les propos de l'UMP Alain Marleix le qualifiant de «Coréen national».

Alors qu'il commentait vendredi sur publicsenat.fr les sénatoriales du 25 septembre prochain, le responsable UMP en charge des élections avait évoqué la division à gauche. «Depuis deux ou trois jours, on voit des listes de gauche dissidentes: Daniel Raoult dans le Maine-et-Loire, en Moselle, en Meurthe-et-Moselle, dans le Pas-de-Calais, avec la liste du sénateur Sergent. Aussi dans l'Essonne, où notre Coréen national, Jean-Vincent Placé, va avoir chaud aux plumes!».

«S'il appartient à la liberté d'expression du M. 'charcutage électoral' de l'UMP de faire les pronostics qu'il souhaite sur le résultat des élections sén

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant