Qualcomm promet des téléphones encore plus rapides

le
0
Qualcomm promet des téléphones encore plus rapides
Qualcomm promet des téléphones encore plus rapides

A l'occasion d'une conférence de Qualcomm sur l'évolution de la connectivité 4G et 5G, à Hong Kong, des annonces fortes devraient être faites au sujet de l'arrivée de la prochaine génération de smartphones ultra rapides. Et, selon la société, dont les puces équipent la majorité des smartphones et tablettes du marché, c'est prévu pour 2018.2018 est en effet l'année de lancement de son premier modem 5G, le Snapdragon X50. Celui-ci promet des vitesses de téléchargement capables de donner l'impression aux utilisateurs des téléphones actuels qu'ils utilisent une antique connexion téléphonique.

"Nous sommes très heureux de lancer ce produit qui va jouer un rôle crucial dans le développement concret de réseaux et d'appareils 5G", déclare Cristiano Amon, vice-président exécutif de Qualcomm Technologies. "Ceci montre qu'en ce qui concerne la 5G, nous ne faisons pas que parler. Nous sommes pleinement engagés."

Néanmoins, le réseau 5G est encore au stade de l'enfance -- le standard 5G lui-même doit encore être finalisé. "Le modem 5G Snapdragon X50 annonce l'arrivée de la 5G, les opérateurs et les fabricants se lançant dans la phase de test du réseau cellulaire et des appareils", explique encore Cristiano Amon, ce qui laisse à penser que même si les appareils arrivent, il faudra s'attendre à ce que ce soit au compte-goutte plutôt qu'en déferlant sur le marché, et s'attendre également à les voir occuper le très haut de gamme.

Le grand public n'est pas oublié

Mais Qualcomm n'oublie pas pour autant le marché grand public et lance dès aujourd'hui sur toute sa gamme de composants un certain nombre de fonctionnalités dignes des processeurs haut de gamme.

"[Notre] stratégie a toujours été d'introduire des fonctionnalités de pointe tout d'abord sur le haut de gamme avec le Snapdragon 800, avant de les décliner progressivement sur nos autres produits", déclare Alex Katouzian, vice-président ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant