Qualcomm: accusé de position dominante par Bruxelles.

le
0

(CercleFinance.com) - La Commission européenne a officiellement fait part mardi des reproches adressés à Qualcomm, qu'elle accuse d'abus de position dominante en Europe.

Bruxelles indique avoir envoyé au groupe californien deux communications de griefs, l'une concernant le versement illégal de sommes à un client important devant utiliser exclusivement ses jeux de composants ('chipsets) et l'autre concernant la vente de produits à des prix inférieurs aux coûts en vue d'évincer son concurrent Icera du marché.

'Je crains que Qualcomm ait agi de manière à évincer des concurrents du marché ou à les empêcher de livrer concurrence', a déclaré Margrethe Vestager, la commissaire européenne chargée de la politique de concurrence.

Les puces de Qualcomm sont utilisées sur les smartphones pour recevoir l'Internet à haut débit.

Qualcomm, qui a déclaré ce matin que la Taiwan Fair Trade Commission (TFTC) avait elle aussi ouvert une enquête pour des questions liées à la concurrence, a la possibilité de répondre aux allégations de la Commission dans un délai de quatre mois.

Une fois le dossier refermé, l'exécutif européen pourrait décider d'imposer une lourde amende à Qualcomm.

Sur le Nasdaq, l'action Qualcomm était en baisse de 4,4% à 50,1 dollars mardi dans les premiers échanges.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant