Qu'est-ce qui pourrait empêcher Arsenal de gagner le titre ?

le
0
Qu'est-ce qui pourrait empêcher Arsenal de gagner le titre ?
Qu'est-ce qui pourrait empêcher Arsenal de gagner le titre ?

Theo Walcott l'a affirmé : Arsenal n'a plus d'excuse pour le titre de l'an prochain. Ambitieux, le jeune ailier fragile des Gunners a fait du sacre en Premier League une quasi-obligation. Et ce, malgré les difficultés dont font preuve les hommes de Wenger depuis des années. Et les raisons d'un futur échec ne manquent pas.

Les autres, comme d'hab


Il est de bon aloi de s'afficher comme un prétendant sérieux au titre à l'entame d'une saison. Pour les supporters d'abord, pour la confiance ensuite. Sauf qu'Arsenal n'est en réalité jamais maître de son destin face aux autres écuries qui peuplent la Premier League. Car les Gunners fonctionnent par série, là où les cadors s'arment de régularité. Cette saison encore, Arsenal a pêché en début de saison, lâchant de trop nombreux points sur des machines rodées. Le Chelsea de Mourinho est boring ? Qu'importe, il gagne. Déjà trop loin des Blues pour accrocher la première place, les hommes de Wenger se sont pourtant gaussés de leur remontée fantastique en deuxième partie de saison. Une illusion de déclic que donne souvent Arsenal, mais qui se heurte à la forme étincelante d'au moins un de ses concurrents à chaque exercice. Nul ne sait si le Chelsea de Mourinho aura la même réussite en 2016. Mais si ce ne sont pas les Blues, City ou même United auront à cœur de prouver que le championnat anglais ne se gagne pas en enchainant une dizaine de succès après une série de résultats moyens.

L'infirmerie, comme d'hab


Arteta, Wilshere, Debuchy, Ozil La liste non exhaustive des blessés d'Arsenal cette saison est une nouvelle fois longue comme le bras. Une constante pour les Gunners, qui depuis des années dépensent plus en frais médicaux qu'une armée de dépressifs français à la recherche de Xanax. Et l'an prochain ne devrait pas déroger à la règle. Ainsi, il ne serait pas étonnant de voir des Sanchez, Giroud, ou encore Koscielny rejoindre l'infirmerie et confirmer le grand mal d'Arsenal. Privés de certains de ses cadres ou hommes en forme, les Gunners plongeront donc, encore, perdront des matchs faciles, encore, et s'en remettront à la soit-disante malchance pour expliquer leurs déboires, encore. Putain de rengaine.

Un recrutement décevant


Les supporters en appellent sans doute de leur vœux : ils veulent des recrues de champion, du lourd, du joueur capable de faire la différence tout seul, du footballeur qui ne manque jamais les rendez-vous décisifs. Et si, à la différence d'il y a quelques années, Arsenal a décidé de sortir le chéquier, le recrutement n'est pas toujours des plus efficaces une fois placé sur le terrain. Certes, Sanchez a donné satisfaction lors de son…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant