Qu'est-ce qui cloche avec Moutinho ? .

le
0
Qu'est-ce qui cloche avec Moutinho ? .
Qu'est-ce qui cloche avec Moutinho ? .

Il a été qualifié de star, de numéro dix, comparé à Iniesta et a coûté 25 millions à Monaco à une époque où Rybolovlev n'avait pas de problèmes financiers. Trop de sous, trop de bruit et donc trop d'attente. João Moutinho n'est finalement pas celui que l'on croyait. Il paraîtrait même qu'il est nul. Mais il semblerait aussi et surtout que ce soit un tout petit peu plus compliqué que ça.

Y a-t-il eu méprise sur João Moutinho ? L'AS Monaco s'est-il fait arnaquer par le FC Porto en déversant un peu plus de 25 millions d'euros pour s'attacher les services du chouchou de Pinto da Costa à l'été 2013 ? Ou bien alors, est-il tout simplement un incompris, comme a pu l'être son ancien coéquipier Lucho González à l'OM ? Autant de questions que se posent sympathisants monégasques, amoureux de la Ligue 1 - oui, ça existe - et spécialistes en tous genres au sujet du milieu portugais qui attise chez ces gens curiosité et indignation. Curiosité, car il est difficile de dire si João Moutinho est bon ou mauvais depuis son arrivée sur le Rocher. Il a eu de bonnes périodes, comme lors de ses premières semaines en Ligue 1 l'année dernière, et des moins bonnes. Un peu comme tout le monde, en fait. Indignation, car justement, le relayeur formé dans la prestigieuse « academia » du Sporting ne devrait pas être comme le commun des joueurs de notre championnat. On l'a vu briller sous le maillot du FC Porto et lors de l'Euro 2012 - il avait été monstrueux contre les Pays-Bas et l'Espagne - et c'est à ce niveau que l'on exige de le voir évoluer chaque week-end. Et puis il y a surtout son prix. 25 millions d'euros. Encore et toujours l'argent, le même dont la masse s'était servie comme argument pour minimiser l'importance d'un Lucho González dans le collectif de l'OM. Le même qui avait empêché à André-Pierre Gignac d'avoir droit à un temps d'adaptation digne de ce nom en arrivant au Vélodrome et surtout, le même qui avait pris le pas sur le talent aussi fou qu'irrégulier de Javier Pastore jusqu'à son but contre Chelsea au Parc. João Moutinho a coûté cher, donc il doit dribbler, humilier et marquer. C'est là qu'il y a méprise. De fait, la première erreur aura été de le considérer comme un numéro 10, et de le médiatiser en tant que tel.
Scoop : Moutinho est un 8
Depuis ses débuts au Sporting, à même pas vingt piges, jusqu'à son arrivée à Monaco l'année dernière, Moutinho a toujours été un relayeur. Il lui est arrivé de jouer un peu plus haut, comme dans le Porto d'André Villas-Boas ou plus régulièrement en équipe nationale, mais jamais on ne l'a cantonné à un rôle de « playmaker ». Techniquement, le Portugais possède pourtant quelques arguments : on le voit souvent faire la différence sur un contrôle, un râteau, un crochet, une passe... Bref, sa palette technique est suffisamment......

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant