Qu'est-ce que le programme d'investissement d'avenir ?

le
0

Le programme d’investissement d’avenir est un ensemble d’opérations de prêts, de subventions et de placements destinés à relancer l’économie puis à maintenir la reprise. Créé en 2009 par Nicolas Sarkozy, ce projet se poursuit en 2016.

Les grandes lignes du programme

Le 19 novembre 2009, une commission présidée par Alain Juppé et Michel Rocard a établi six axes d’investissement stratégiques :
- Enseignement supérieur, recherche et formation ;
- Valorisation de la recherche et transfert au monde économique ;
- Filières industrielles, PME et ETI innovantes ;
- Développement durable ;
- Numérique ;
- Santé et biotechnologies.
La gestion des fonds est déléguée à plusieurs organismes publics, compétents dans leur domaine pour élaborer des appels d’offres et attribuer les financements, sous la supervision et le contrôle du Commissariat Général à l’Investissement.

Un programme d’investissement en trois temps

Les premiers fonds de 35 milliards d’euros ont été débloqués en 2010 par Nicolas Sarkozy et son Premier ministre François Fillon. En 2013, François Hollande et son Premier ministre Jean-Marc Ayrault lancent une nouvelle vague d’investissements de 12 milliards d’euros, répartis entre la recherche, la transition énergétique, l’industrie, l’aéronautique et d’autres projets divers. Un troisième programme d’investissement d’avenir a été annoncé par François Hollande en septembre 2015 : 10 milliards d’euros pourront être injectés dès 2017 dans des projets ayant remporté les appels d’offres.

Exemples de projets et structures ayant bénéficié du programme

Huit Instituts de Recherche Technologiques créés grâce au programme ont mis en place plus de 140 projets de coopération entre la recherche publique, les grandes entreprises et les PME technologiques.
Les Sociétés d’Accélération du Transfert de Technologies (SATT) ont également produit des résultats concrets avec 1 184 brevets déposés, 349 licences d’exploitation et 106 start-up créées.
Six Instituts Hospitalo-Universitaires ont publié 7 500 articles, réalisé 1 229 essais cliniques, déposé 105 brevets et aidé à la création de 22 start-ups.
Le concours d’innovation numérique et les fonds Ambition Amorçage Angels, Ambition Numérique et French Tech Accélération ont soutenu le développement de projets numériques et de start-ups, dont Sigfox, Pipplet, Agriconomie.com ou Usine IO.

Trucs et astuces

Les appels d’offres pour les financements 2017 sont encore ouverts et disponibles sur le site internet du gouvernement.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant