Qu'est-ce que le prêt-relais et comment fonctionne-t-il ?

le
0

En immobilier, le crédit-relais propose une solution souple, qui permet d'avancer sur ses projets alors que l'on est dans l'attente d'une vente ou d'un achat. Toutefois, c'est un crédit qui peut se révéler dangereux si la vente de son ancien logement tarde.

Fonctionnement prêt-relais
Fonctionnement prêt-relais

Un prêt de transition

La vocation d'un prêt-relais est de permettre à un foyer de changer de logement.
En fait, lorsque l'on souhaite vendre son bien pour en acheter un autre, il y a souvent des défauts de trésorerie, car les dates de vente et d'achat ne correspondent pas nécessairement. Il peut ainsi venir un moment où l'on doit payer le prêt du nouveau bien, en plus de celui de l'ancien, qui n'est pas encore vendu.
Le crédit-relais consiste en une avance du prix de la vente de l'ancien logement. Il permet ainsi de commencer à payer le nouveau.
On trouve deux formules pour le crédit-relais : le prêt « sec », qui consiste à payer uniquement les intérêts du prêt, le capital sera remboursé au moment de la vente. Et le crédit « adossé », qui consiste à joindre le crédit au prêt principal, avec pour objectif de payer des mensualités réalistes.

Utile pour emménager de suite…

Le prêt-relais est donc un crédit à court terme. Il n'a pas vocation à trainer : sa durée varie entre 1 et 2 ans. Quant au montant prêté, il est souvent compris entre 50 et 70% de la valeur du bien à vendre.
C'est bien un prêt de transition, très pratique pour débloquer une situation où l'on attend de vendre.

… mais soyez sûr de vendre

Cela dit, le prêt-relais peut se montrer dangereux. Comme sa vocation est le court terme, il est accompagné de défauts, qui sont particulièrement visibles et handicapants lorsque la vente de l'ancien logement tarde.
Cela est d'autant plus vrai avec la crise. D'une part, les conditions des prêts-relais ont été durcies ces dernières années. Et d'autre part, le secteur de l'immobilier subit des transactions moins importantes.
Or, plus la vente de l'ancien bien traîne, plus le crédit-relais coûte cher. Par sa nature (un prêt à court terme), ce type de prêt coûte déjà plus cher qu'un crédit bancaire classique, avec un taux plus élevé. De la sorte, il arrive que des ménages soient piégés par l'absence de vente de leur logement.

Trucs et astuces

Il faut être sûr de vendre pour s'engager dans un crédit-relais. Pour cela, prenez rendez-vous avec un spécialiste du secteur pour connaître vos chances de vente. Il adaptera votre prix à ceux du marché. Sans lui, vous risquez de ne pas décrocher de vente, ou à l'inverse, de la décrocher après avoir bradé votre habitat.
En outre, votre banquier peut avoir d'autres solutions pour vous que le crédit-relais. Pensez à envisager des alternatives qui vous éviteraient un crédit à taux élevé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant