Qu'est-ce que le kabaddi, sport populaire en Inde mais méconnu en Occident ?

le
0
Un Argentin est capturé par ses adversaires indiens lors de la Coupe du monde de kabaddi.
Un Argentin est capturé par ses adversaires indiens lors de la Coupe du monde de kabaddi.

La Coupe du monde de kabaddi se déroule depuis le 7 octobre à Ahmedabad, en Inde. Dimanche, l’Inde, pays d’origine de ce sport si particulier, dispute la finale.

L’Inde conservera-t-elle la suprématie sur le kabaddi ? Dimanche, les Indiens disputent leur troisième finale en trois éditions de la Coupe du monde de ce sport d’un genre particulier. Après 2004 et 2007, ils tenteront de remporter un troisième titre d’affilée. Le kabaddi est une discipline entièrement indienne, sorte de sport de combat par équipes (dont le nom en hindi signifie « retenir son souffle »). Il est présent au programme des Jeux asiatiques depuis 1990. L’Inde y a depuis toujours remporté la médaille d’or. Akshay Bakaya, enseignant d’hindi à Sciences Po et à l’Inalco, auteur de la méthode Assimil dans laquelle il évoque le kabaddi, nous fait profiter de ses lumières sur ce sport méconnu.

Lire : qui sera champion de kabaddi ou de sepaktakraw ?

Des règles simples et surprenantes

Deux équipes de sept s’affrontent. Sorte de mélange de lutte et de rugby – les contacts y sont rudes –, parfois associé au jeu des cours d’école du loup ou de l’épervier en Occident, le kabaddi est également un sport de la respiration. Pendant toutes les phases offensives, l’attaquant, appelé « chasseur » traditionnellement en hindi, doit retenir sa respiration et le prouver en répétant comme un mantra le terme « kabaddi ». « Cela sert à démontrer que l’on n’a pas repris son souffle quand on va chasser », explique Akshay Bakaya.

En même temps, il doit essayer de toucher, du pied ou du bras, ses adversaires qui, eux, forment une ligne en se tenant par la main. Dans sa méthode Assimil, A...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant