Qu'est-ce que le global shopping ?

le
0

Dans les aéroports et les grandes destinations touristiques mondiales, les voyageurs profitent de leurs déplacements pour se transformer en consommateurs nomades. Le global shopping est devenu un enjeu majeur pour tous les acteurs du tourisme, du luxe et de la distribution. On vend désormais à l’international !

L'avènement du global shopping

83% des voyageurs déclarent que le shopping occupe une part importante de leur temps lorsqu'ils visitent une ville étrangère. Près des deux tiers des touristes choisissent d’ailleurs leur destination de vacances en tenant compte des centres commerciaux. Le phénomène du « global shopping » se confirme : les touristes profitent de leurs déplacements pour acheter des produits de grandes marques. Ils achètent dans les boutiques duty-free des aéroports, centres d’approvisionnement stratégiques multiculturels, mais aussi dans les grands magasins et les boutiques des centres-villes.
Parmi les produits stars plébiscités par les adeptes du global shopping, on trouve sans surprise : la mode et le textile, les parfums et les produits de beauté, ainsi que les accessoires de luxe.
Les global shoppers sont avant tout attirés à l’étranger par les prix avantageux. Lors de leur séjour ou dans les aéroports, ils profitent de tarifs moins élevés sur des produits parfois inaccessibles dans leur pays d’origine. Le choix est en effet bien plus large, les articles provenant des quatre coins de la planète.

Une grande variété de global shoppers

Près de 3 milliards de touristes prennent l'avion chaque année. Selon Global Blue, un cabinet d'études spécialisé dans le duty-free, certains voyageurs sont prêts à dépenser plus de 1 700 € dans des produits de grandes marques lors de leur passage dans un aéroport.
Parmi les consommateurs les plus dépensiers, on trouve les voyageurs des pays émergents dont la Chine, le Brésil et la Russie. Ils sont devenus des clients clés pour les marques internationales de luxe. Les touristes chinois réaliseraient près de 40% des ventes d'horlogerie-joaillerie dans les aéroports, tandis que les voyageurs russes préféreraient acheter des articles de luxe dans les boutiques de centre-ville, et que les voyageurs brésiliens consommeraient davantage des produits de beauté de grandes marques, souvent vendues 40% moins cher qu’au Brésil.

Trucs & Astuces

Pour assister les global shoppers lors de leurs visites en France, les entreprises du tourisme et du luxe recrutent à tour de bras des interprètes qui maîtrisent les codes culturels de leurs clients. Parler deux à trois langues étrangères est essentiel, dont un anglais parfait, du chinois, de l'arabe ou du russe. L’offre professionnelle est telle que des formations spécifiques sont mises en place.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant