Qu'est-ce que la garantie contre les accidents de la vie privée ?

le
0

Face aux aléas de la vie, il existe une assurance spécifique appelée « Garantie contre les accidents de la vie », ou GAV. Celle-ci offre avant tout une meilleure couverture, avec des démarches simplifiées.

Un accident de la vie quotidienne
Un accident de la vie quotidienne

L'utilité de la GAV est réelle

En cas d'accident, il y a des cas pour lesquels une assurance peut ne pas vous couvrir. C'est notamment vrai dans les cas où votre responsabilité est établie.

Si vous disposez d'une garantie accidents de la vie privée, l'identification de la personne pour savoir à quel contrat se référer n'est pas à faire : peu importe qui est responsable, vous serez indemnisé dans tous les cas.

Ceci amène un gain de temps et une simplification bien visible dans le traitement des dossiers. Admettons, par exemple, que vous soyez victime d'une erreur médicale (l'un des cas de figure à être couvert par la GAV) : l'assurance ne cherchera pas à connaître la part de responsabilité de l'hôpital. Elle prendra en charge les séquelles directement.

C'est là le principal atout de la GAV : elle évite d'avoir à accomplir des démarches administratives ou judiciaires, particulièrement pénibles lorsque l'on vient, en plus, d'être victime d'un accident. Cette absence de recherche des responsables est tout aussi utile lorsqu'il n'y en a tout simplement pas. Autrement dit, lorsque vous vous blessez tout seul. Dans d'autres types de contrats, l'indemnisation pourrait être minorée, voire annulée dans ce genre de cas. Mais pas avec la GAV.

Des services supplémentaires

Les dommages couverts par la GAV doivent considérer avant tout la vie privée des assurés. Le plus souvent, on nomme d'ailleurs ces contrats « garanties contre les accidents de la vie privée ». Mais dans les faits, la couverture va bien au-delà.
Il existe d'ailleurs un label GAV, qui demande un socle minimal de couverture pour être acquis. Ce socle comprend :

  • • les accidents de la vie privée : chutes, coupures, intoxications alimentaires, etc ;
  • • les catastrophes naturelles ou technologiques : inondations, glissements de terrain … ;
  • • les accidents médicaux ;
  • • et même les accidents dus à des attentats ou des agressions.


Passé ce socle, l'assureur est libre d'ajouter au contrat les services qu'il souhaite. Il est donc important pour vous de vous demander de quelles couvertures supplémentaires vous disposez.

En revanche, sachez que cette catégorie de contrats ne couvre que les dommages infligés aux personnes. Vous ne pourrez pas espérer d'indemnisation de vos biens.

Trucs et astuces

la GAV peut aussi prémunir contre la disparition d'un proche. Dans ce cas-là, la vocation est double. D'abord, la somme versée en cas de décès doit compenser un préjudice moral.
Mais surtout, la somme doit permettre aux enfants de continuer à mener leur vie, jusqu'à la fin de leurs études. Si vous pratiquez dans votre vie privée nombre d'activités à risques (cela peut aller des vacances au ski jusqu'à la pratique d'un sport de combat), vous pouvez songer à signer un contrat de ce type. Celui-ci peut même intervenir en cas d'invalidité.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant