Qu'est-ce que l'autoassurance en matière de complémentaire santé ?

le
0

L'autoassurance est le fait de s'engager à assumer soi-même les conséquences financières d'un préjudice. Comment ce principe s'applique-t-il à la complémentaire santé ? Quels en sont les avantages et les inconvénients ?

Complémentaire santé en autoassurance
Complémentaire santé en autoassurance

Pourquoi l'autoassurance ?

En 2013, les mutuelles ont reversé 86% des cotisations sous forme d'indemnisation, le reste étant destiné aux frais de gestion. Néanmoins, pour une personne célibataire, sans enfants, sans besoins particuliers en matière de santé, d'optique ou de soins dentaires, le calcul est simple : le montant des cotisations payées dépasse largement les besoins de remboursement. Cette personne peut alors envisager de résilier son contrat de complémentaire santé. Quels sont les risques ?

En cas de maladie grave

En cas de maladie grave, la sécurité sociale rembourse très bien les frais de santé pour environ 400 maladies réunies sous l'appellation Affections de Longue Durée. Les traitements longs et coûteux sont alors pris en charge intégralement. Ne pas avoir de complémentaire ne fait donc quasiment aucune différence.
Par contre, la sécurité sociale rembourse très mal les prothèses dentaires et les dispositifs de correction visuelle. Les personnes jeunes ne souffrant d'aucun problème visuel ou dentaire particulier peuvCompémentaire santé en autoassurance. ent donc faire le pari de l'autoassurance, mais la prise de risque augmente avec l'âge et dépend du niveau de ressources et du patrimoine de chacun.

En cas d'hospitalisation

Assez souvent, la sécurité sociale prend en charge l'hospitalisation à 100%. C'est le cas, par exemple, pour les accidents du travail ou les ALD. En dehors des cas prévus, seuls 80% des frais sont remboursés. De plus, dans tous les cas, le forfait hospitalier de 18 € par jour et les frais de confort personnel ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale. Cette dépense peut être difficile à assumer.

La complémentaire santé d'entreprises obligatoire en 2016

La question ne devrait plus se poser pour les salariés à partir du 1er janvier 2016, sauf pour les salariés en CDD ou à temps très partiel. Mais ces salariés, ainsi que les personnes au chômage, étant les moins à même d'assumer des frais de santé importants, la mutuelle reste le meilleur moyen de se prémunir de difficultés financières en cas de problèmes de santé.

Trucs et astuces

Travailleurs indépendants, la loi Madelin vous permet de déduire de votre revenu imposable les cotisations versées à un organisme de complémentaire santé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant