Qu'est-ce qu'un patrimoine non financier ?

le
0

Lorsqu'elle décide de faire le point sur son patrimoine, une personne s'aperçoit que celui-ci est divisé en deux catégories. Il y a ainsi les actifs financiers, comprenant notamment les actions, et les actifs non-financiers, plus délicats à saisir : ils comprennent les biens dits « produits » et « non produits ».

Un bilan de Patrimoine prend en compte aussi le patrimoine non financier
Un bilan de Patrimoine prend en compte aussi le patrimoine non financier

Biens produits et non-produits : ce que cela signifie

Dans les faits, le patrimoine non-financier recense avant tout ce qui a trait au foncier, et en premier lieu, le bâti. Toutefois, ce patrimoine ne se limite pas à cela. Il se divise en deux grandes catégories.

La première est celle des actifs non-produits, c'est-à-dire ceux qui ne résultent pas d'une production. Ce sont les terrains ou les gisements, par exemple, qui sont des produits non-financiers non-produits. C'est également le cas des contrat ou des fonds commerciaux.

Les biens non-financiers produits forment une catégorie plus importante. Ils se divisent à leur tour en deux sous-catégories avec celle des biens corporels, comme les logements ou les équipements, qui est souvent la plus conséquente.
Elle est différenciée d'une autre sorte, celle des actifs corporels servant de réserve de valeur. Dans une entreprise, ce peut être les stocks.

D'autre part, il faut compter les biens non financiers produits et incorporels, comme les logiciels ou une production littéraire. Comme leur nom l'indique, cela concerne avant tout des biens dématérialisés.

L'organisation des comptes nationaux est régie par un principe nommé « Système européen de comptes nationaux », ou SEC. C'est ce SEC qui détermine ce que l'on retient comme étant un bien non-financier.

Comment évaluer un actif non-financier.

La valeur d'un bien non-financier varie considérablement avec le temps. Dans l'immobilier, les prix des terrains comme du bâti changent sans cesse.
Lorsqu'on réalise un compte de patrimoine, c'est donc le prix du bien à un instant précis qui est retenu. On dit que cette valeur est comptabilisée « nette d'amortissement », c'est-à-dire que l'on retient la valeur au moment où le compte est fait. Plus les années passent, plus le bilan devient donc obsolète.

Lorsque les actifs financiers et non-financiers ont été évalués, ils sont confrontés aux passifs (les dettes, par exemple) pour donner la valeur du compte de patrimoine.

Trucs et astuces

La définition d'un actif, et donc de sa valeur, ne sont valables qu'en France. Les autres pays placent des règles différentes derrière cette dénomination. Si vous disposez, par exemple, d'un patrimoine immobilier à l'étranger, vous devrez tenir compte de la « comparabilité » de vos biens pour réaliser un compte de patrimoine.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant