Qu'est-ce qu'un bien immobilier de luxe ?

le , mis à jour le
0

Pour qualifier l'immobilier de luxe, les experts parlent aussi de « biens de prestige » ou de « biens d'exception » pour évoquer les biens les plus précieux. Voilà une fiche pour vous aider à comprendre ce segment du marché.

Bien immobilier de luxe
Bien immobilier de luxe

L'immobilier de prestige : à partir de 8 millions d'euros

Un bien est dit « de prestige » s'il se distingue par une situation, un caractère, et bien sûr, un prix exceptionnel. Ainsi, concernant ce dernier, il devra excéder les 8 millions d'euros. Toutefois, cette valeur-seuil (qu'il est difficile de déterminer avec précision puisqu'elle dépend de la période) varie selon les pays : en Suisse, qui compte une part importante de ces biens, elle est estimée à 2 millions de francs.
Concernant les deux autres facteurs, ce sont presque uniquement des biens sans travaux à faire, dans le style moderne. Ce seront le plus souvent des lofts. Et côté situation, il sera question de résidences en bord de mer, à proximité immédiate des services.
Ainsi, et bien que ce ne soit en rien obligatoire, l'essentiel de ces bâtiments se trouve en Île-de-France, à un endroit où le prix du mètre carré est inégalé : en bord de Seine, à proximité des grandes avenues commerçantes, certains biens atteignent les 50 000 euros au mètre carré.

Quelle différence avec un bien « normal » ?

Des agences immobilières sont spécialisées dans ce créneau du marché immobilier, et proposent des services spécifiques. Ils répondent à une clientèle elle aussi particulière. Le profil de l'acheteur est celui ou bien du jeune entrepreneur, ou bien de la personne retraitée. Et surtout, il existe une clientèle internationale : ces résidences sont très prisées des Américains, des Russes, des Chinois, etc. Elles s'en servent soit comme d'un pied-à-terre, un lieu de villégiature pour les vacances, ou bien comme d'un investissement à long terme.
La méthode de vente d'un bien de prestige est spéciale : les agences parient sur la rareté et l'unicité de chaque produit pour trouver un acquéreur.
De plus, à l'acquisition, la transaction est plus longue, car elle nécessite des vérifications plus importantes que pour un bien standard.
En revanche, d'un point de vue fiscal, les biens de prestige ne sont pas soumis à un régime différent des autres : ils sont soumis aux mêmes tranches d'imposition, à l'ISF et aux niches fiscales.

Trucs et astuces

En période de crise, deux faits paradoxaux se conjuguent : les prix baissent, et dans le même temps, nombre d'acquéreurs vendent leur bien. Si vous comptez investir dans ce secteur de l'immobilier, ce pourrait être le bon moment pour agir !

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant