Qooq, la première tablette fabriquée en France

le
0
Le pari fou de son fondateur, Jean-Yves Hepp : prouver à ses enfants qu'il est encore possiblede produire dans ce pays.

Relocaliser la production de tablettes numériques en France, après en avoir commencé la fabrication en Chine, il fallait oser. Pour Jean-Yves Hepp, président fondateur de Qooq, c'était à la fois une question de survie et de conviction personnelle. «Je voulais prouver à mes enfants qu'il était encore possible d'entreprendre et de produire dans ce pays» , raconte Jean-Yves Hepp.

Lassé des difficultés rencontrées avec ses fournisseurs chinois (retard de livraison, problème de qualité...), Jean-Yves Hepp repart quasiment d'une page blanche. «Pour rester compétitif en fabricant en France, nous avons repensé toute l'architecture de notre produit», explique-t-il. Il fait appel à un sous-traitant industriel, Eolane. La tablette est fabriquée dans l'usine de ce dernier, à Montceau-les-Mines (71). «Nous réalisons d'importantes économies, notamment sur les frais logistiques. Nous avons réussi à compenser le surcoût de la main-d'½uvre», se félicite-t-il.

À...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant