QNB aurait relevé son offre sur Denizbank, filiale de Dexia

le
0
QNB AURAIT RELEVÉ SON OFFRE SUR DENIZBANK, FILIALE DE DEXIA
QNB AURAIT RELEVÉ SON OFFRE SUR DENIZBANK, FILIALE DE DEXIA

DUBAI (Reuters) - Qatar National Bank a relevé son offre de rachat de Denizbank, filiale turque de Dexia, après l'échec de discussions initiales en raison d'un désaccord sur le prix, a-t-on appris mercredi de quatre sources proches de la situation.

"L'offre a été réactivée et elle est sur la table", a déclaré une source. "La nouvelle offre est plus proche de ce qu'espérait Dexia", a-t-elle ajouté, précisant qu'une première offre de Qatar National Bank avait été écartée car jugée trop faible.

Dexia avait tenté sans succès de convaincre QNB d'améliorer son offre fin mars, avaient alors déclaré des sources.

L'action Denizbank a bondi de 5,7% à cette annonce et affichait encore un gain de 5% vers 10h05 GMT.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat, que ce soit de la part de Qatar National Bank ou de Citigroup, la banque d'affaires qui conseille l'établissement émirati.

Denizbank est actuellement valorisée 4,5 milliards d'euros après un gain de 49% depuis les premières informations sur sa mise en vente. Dexia espérerait retirer jusqu'à trois milliards d'euros de l'opération.

Une deuxième source a dit que QNB avait à l'origine proposé 1,1 à 1,2 fois la valeur comptable de la banque turque et que le gouvernement belge en réclamait 1,5 fois. On ne connaissait pas dans l'immédiat la valorisation de la nouvelle offre de QNB.

Dexia, l'une des grandes victimes de la crise de la zone euro, a mis en vente Denizbank il y a plus de six mois. Deux autres candidats, HSBC et Sberbank, ont jeté l'éponge, laissant QNB seule en lice.

La banque avait pris une participation de 75% dans Denizbank pour 2,4 milliards de dollars en 2006 et avait par la suite porté sa participation à plus de 99%.

QNB, qui affiche une capitalisation de plus de 25 milliards de dollars, est la première banque du Qatar. Le groupe est détenu à 50% par le fonds souverain Qatar Investment Authority.

Mirna Sleiman et Dinesh Nair, Nicolas Delame et Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant