Qatar : deux milliards de contrats avec Paris, mais pas de Rafale

le
5
Qatar : deux milliards de contrats avec Paris, mais pas de Rafale
Qatar : deux milliards de contrats avec Paris, mais pas de Rafale

A l'occasion d'une visite officielle, lundi soir, à Paris de l'émir du Qatar cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, qui a succédé à son père il y a un an, de nouveaux contrats ont été signés avec des entreprises françaises pour un montant de près de deux milliards d'euros. Hors de ses frontières, l'émirat investit des millions de dollars dans le sport et dans des entreprises comme en France Total, Vivendi ou Veolia... 

Chez lui, l'Etat s'est aussi lancé dans le financement de projets pharaoniques. Ainsi, la Systra, filiale de la SNCF et de la RATP, va concevoir et réaliser pour 124 millions d'euros la ligne 1 du métro de Doha, un projet annoncé en avril dernier. Un contrat de deux milliards d'euros avec Vinci et Alstom va permettre la réalisation d'un tramway dans la ville de Lusail.

Un troisième contrat va permettre la création avec la Caisse des dépôts en France et Qatar Investissements Authority (le 3éme fonds souverain au monde) d'une joint-venture pour le financement de PME en France. Ce type d'investissement s'avère fructueux. Selon Capital, la valeur des participations financières qataries dans les entreprises françaises a atteint 7,6 milliards d'euros, en hausse de 15% depuis le début de l'année. Soit un gain pour l'Emirat de l'ordre d'un milliard d'euros...

Toutefois, la visite de l'émir n'a pas tenu toutes ses promesses. On attendait en effet une annonce sur l'avion de chasse Rafale de Dassault, alors que l'Emirat est en train de renouveler sa flotte de 72 appareils. Selon l'Elysée, François Hollande et le cheikh Al-Thani ont «parlé» de ce dossier. «Les discussions se poursuivent. On a confiance sur une issue positive», indiquait-on dans l'entourage du président de la République. Reste que le Qatar est aussi intéressé par l'Eurofighter Typhoon, construit par un consortium regroupant BAE Systems, Airbus Group et l'Italien Finmeccanica, ainsi que par le F-15 de Boeing.

Le Qatar détient les troisièmes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le lundi 7 juil 2014 à 12:58

    Pas fous les qataris...ils savent très bien ce qu'ils achètent.....

  • nebraska le mardi 1 juil 2014 à 10:10

    En échange, quels sont les hôtels particuliers qui vont leur être cédés ?? Sans taxe fonciére ni habitation bien sur.

  • fquiroga le mardi 24 juin 2014 à 13:19

    Se rendre à l'évidence : personne ne veux du très, très onéreux Rafale. Seul l'état français ayant abusé de nos impôts se l'est offert à grand frais. Il faut arrêter avec les moutons à trois pattes qui enrichissent quelques uns et appauvrissent beaucoup d'autres.

  • M7817715 le mardi 24 juin 2014 à 11:16

    Qatar : deux milliards de contrats avec Paris...Et combien de milliards de contrats avec les terroristes d'Al Qaida ?

  • pichou59 le mardi 24 juin 2014 à 11:10

    et bien sûr un très bon régime fiscal!!