Qatar Airways annonce que Boeing le dédommagera pour le 787

le
0
QATAR AIRWAYS DIT QUE BOEING LE DÉDOMMAGERA POUR L'IMMOBILISATION DU 787
QATAR AIRWAYS DIT QUE BOEING LE DÉDOMMAGERA POUR L'IMMOBILISATION DU 787

DUBAI (Reuters) - Qatar Airways a annoncé qu'elle recevrait des compensations de la part de Boeing pour l'immobilisation forcée du 787 Dreamliner pendant trois mois.

Le dernier né de la gamme du constructeur aéronautique a été cloué au sol en janvier par les autorités de régulation du monde entier après deux incidents liés au batteries lithium-ion de l'appareil.

Boeing a mis au point un nouveau système de batterie, qui a été avalisé par les autorités fin avril, ce qui signifie que le 787 a pu reprendre les airs.

"Nous recevrons une compensation parce que nous avons pris livraison d'avions que l'on ne pouvait faire voler. Boeing comprend cela parfaitement bien", a dit à des journalistes Akbar Al Baker, directeur général de Qatar Airways, qui exploite cinq 787.

"L'immobilisation des 787 a sensiblement freiné les projets d'expansion de Qatar. Cela affecte le bénéfice de la compagnie. Nous avions prévu 15 nouvelles routes, nous devons nous contenter de 10", a-t-il ajouté.

Mardi, les compagnies japonaises All Nippon Airlines (ANA) et Japan Airlines (JAL) ont estimé que l'interdiction de vol subie pendant trois mois par le Dreamliner avait diminué au total leurs bénéfices d'exploitation de 10,5 milliards de yens (110 millions de dollars ou 82 millions d'euros).

ANA a mené dimanche un premier vol d'essai du Dreamliner à la suite au feu vert des autorités de régulation américaines et japonaises au nouveau système de batteries mis au point par Boeing.

La veille, Ethiopian Airlines avait été la première compagnie aérienne à faire voler à nouveau un Dreamliner depuis la mise à l'arrêt de tous les avions de ce type à la suite de deux incidents en janvier, l'un à l'aéroport de Boston et l'autre en vol au Japon.

Vers 14h45 GMT, le titre Boeing perdait 0,47% à 90,98 dollars alors que le Dow Jones cédait 0,41%.

Praveen Menon, Benoît Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant