Pyongyang se moque de savoir qui est le président des USA

le
0
    NATIONS UNIES, 15 novembre (Reuters) - La Corée du Nord se 
fiche de savoir qui est le président des Etats-Unis, a déclaré 
un haut diplomate nord-coréen mardi lors d'une visite au siège 
des Nations unies, une semaine après l'élection de Donald Trump 
à la Maison blanche.  
    Kim Yong Ho, directeur des questions humanitaires et des 
droits de l'homme, a répondu à des journalistes après le vote 
par une commission de l'Assemblée générale des Nations unies 
d'un projet de résolution condamnant les "multiples et 
flagrantes violations des droits de l'homme" en Corée du Nord. 
    "Nous nous moquons de savoir qui va devenir président des 
Etats-Unis", a déclaré Kim. "La question fondamentale est de 
savoir si les Etats-Unis ont oui ou non la volonté politique de 
renoncer à leur politique hostile à l'encontre de la RPDC 
(république populaire démocratique de Corée, NDLR)." 
    Pendant la campagne, en mai dernier, Donald Trump s'est 
déclaré disposé à discuter avec le numéro un nord-coréen Kim 
Jong Un afin d'essayer de le convaincre d'interrompre le 
programme nucléaire de Pyongyang.  
    Mais à l'approche de l'élection du 8 novembre, un conseiller 
du milliardaire a dit ne pas voir réunies à court ou moyen terme 
les conditions d'une telle rencontre. 
    La Corée du Nord est soumise à des sanctions internationales 
depuis un premier essai nucléaire en 2006. Ces sanctions ont été 
renforcées après un quatrième essai nucléaire en janvier dernier 
et le tir d'une fusée longue portée le mois suivant.  
 
 (Michelle Nichols; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant