Pyongyang retarde la fusée de la discorde

le
0
La Corée du Nord invoque des difficultés techniques mais les pressions chinoises seraient fortes.

A Séoul

Le compte à rebours n'est pas lancé. Sur le pas de tir enneigé de Dongchang-ri, la fusée Unha 3, pointée vers le ciel glacé, joue avec les nerfs des voisins de la Corée du Nord et défie les États-Unis comme le protecteur chinois. Lundi, le régime nord-coréen a élargi la fenêtre de tir de l'engin de la discorde d'une semaine supplémentaire, invoquant des difficultés techniques. Mais Kim Jong-un garde le cap, au mépris des résolutions de l'ONU qui lui interdisent l'usage de la technologie balistique.

Désormais, il se donne jusqu'au 29 décembre pour faire décoller la fusée à trois étages qui doit emporter officiellement un satellite d'observation terrestre mais qui, selon Washington, camouflerait un test de missile balistique. Un retard qui intrigue les experts, lesquels n'excluent pas des pressions politiques du grand frère chinois pour ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant