Pyongyang propose de négocier directement avec les Etats-Unis

le
0

NATIONS UNIES, 13 janvier (Reuters) - La Corée du Nord a proposé mardi d'entamer des discussions directes avec les Etats-Unis, qui ont balayé ce week-end son offre de moratoire sur les essais nucléaires en échange de l'abandon des manoeuvres militaires américano-sud-coréennes. Si la proposition de Pyongyang est acceptée, "beaucoup de choses seront possibles cette année dans la péninsule coréenne", a assuré An Myong Hun, ambassadeur adjoint aux Nations unies, s'adressant à la presse au siège de l'organisation. Le département d'Etat américain a qualifié samedi l'offre nord-coréenne de menace voilée, jugeant qu'il n'y avait pas lieu de lier les essais nucléaires à des manoeuvres qui ont lieu chaque année depuis des décennies. "Le gouvernement de la RPDC (République populaire démocratique de Corée) est prêt à s'ouvrir des intentions qui sous-tendent cette proposition directement auprès des Etats-Unis. Nous sommes prêts à fournir plus d'explication sur notre proposition aux Etats-Unis s'ils le veulent", a poursuivi An Myong Hun. "En refusant notre proposition (...), les Etats-Unis ont montré une fois de plus qu'ils allaient continuer à accroître leurs capacités militaires en Corée du Sud alors qu'ils nous demandent de renoncer à nos propres capacités de défense. C'est absolument inacceptable et injustifiable", a ajouté le diplomate. La Corée du Nord, qui a procédé à trois essais nucléaires dont le dernier a eu lieu février 2013, a promis à plusieurs reprises d'observer un moratoire en échange de mesures similaires de la part des Etats-Unis. Un accord a même été conclu en ce sens en février 2012, mais il a été remis en cause deux mois plus tard. (Michelle Nichols avec Louis Charbonneau, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant