Pyongyang promet une riposte à la "déclaration de guerre" des USA

le
0
    SEOUL, 7 juillet (Reuters) - La Corée du Nord a averti jeudi 
qu'elle préparait une riposte des plus dures à la "déclaration 
de guerre" des Etats-Unis, au lendemain de l'adoption par 
Washington de sanctions contre son dirigeant Kim Jong-un pour 
"atteintes notoires aux droits de l'homme".  
    L'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA qualifie la 
décision américaine de "crime abject".  
    Ces sanctions financières, qui ciblent les actifs sous 
juridiction américaine, sont les premières que les Etats-Unis 
imposent à des Nord-Coréens pour violation des droits de 
l'homme. Outre Kim Jong-un, elles visent dix individus et cinq 
ministères ou administrations.  
    "Sous Kim Jong-un, la Corée du Nord continue d'agir avec une 
cruauté intolérable envers des millions de ses concitoyens, 
entre autres par des exécutions sans jugement, des travaux 
forcés ou le recours à la torture", a déclaré Adam J. Szubin, 
sous-secrétaire du Trésor par intérim chargé du Terrorisme et 
des renseignements financiers.  
    Chaque citoyen nord-coréen est tenu d'aduler Kim Jong-un qui 
est considéré comme infaillible. Selon le département du Trésor, 
Kim Jong-un est né le 8 janvier 1984, ce qui lui donne 32 ans. 
    En 2014, la publication d'un rapport des Nations unies sur 
les droits de l'homme avait entraîné une réaction virulente de 
Pyongyang, y compris une série de provocations militaires. 
    La Corée du Sud, qui est toujours techniquement en guerre 
avec le Nord et a coupé tous ses liens politiques et commerciaux 
avec Pyongyang en février, a salué la décision du Trésor 
américain. 
    La Corée du Nord est soumise à des sanctions des Nations 
unies depuis un premier essai nucléaire en 2006. En mars 
dernier, le Conseil de sécurité de l'Onu a imposé de nouvelles 
sanctions au pays en réponse au quatrième essai nucléaire 
effectué par le pays en janvier, ainsi qu'au tir d'une fusée 
longue portée en février. 
 
 (David Brunnstrom, James Pearson, avec Michelle Nichols; 
Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant