Pyongyang peut faire échec à la "menace nucléaire" américaine-ministre

le
0

GENEVE, 3 mars (Reuters) - Le chef de la diplomatie nord-coréenne, Ri Su Yong, a averti mardi que son pays disposait d'une force de dissuasion lui permettant de déjouer une "menace nucléaire de plus en plus grande" des Etats-Unis, en lançant si nécessaire une attaque préventive. Dans un discours devant la Conférence du désarmement, instance multilatérale soutenue par l'Onu, Ri Su Yong a déclaré que les manoeuvres militaires conjointes organisées par la Corée du Sud et les Etats-Unis étaient "d'une nature provocatrice sans précédent et risquent tout particulièrement de déclencher une guerre". "La République populaire et démocratique de Corée (Corée du Nord) ne peut que développer son potentiel nucléaire de dissuasion pour faire face à la menace croissante des Etats-Unis. Maintenant, la Corée du Nord a un pouvoir de dissuasion face aux Etats-Unis et peut, si nécessaire, mener une frappe préventive", a dit le ministre devant le forum, réuni à Genève. La Corée du Nord a procédé au tir expérimental de deux missiles de courte portée lundi au large de sa côte orientale, et les missiles sont tombés en mer du Japon lundi matin après avoir parcouru près de 500 km, selon le ministère sud-coréen de la Défense. La Corée du Nord a procédé à ce jour à trois essais nucléaires, en 2006, 2009 et février 2013. (Stephanie Nebehay; Eric Faye pour le service français, édité par Tangi Salaün)
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant