Pyongyang menace USA et Séoul de réagir à leurs manoeuvres

le
0
 (actualisé avec précisions) 
    SEOUL, 7 mars (Reuters) - La Corée du Nord menace lundi de 
réagir militairement aux manoeuvres annuelles des forces 
américaines et sud-coréennes qu'elle qualifie d'"exercices de 
guerre nucléaire".  
    Séoul a promis que ces manoeuvres conjointes entamées lundi  
seraient d'une ampleur sans précédent après le quatrième essai 
nucléaire nord-coréen de janvier et le lancement d'une fusée, le 
mois dernier, que la communauté internationale a assimilé à un 
test déguisé de missile à longue portée. Les deux gestes ont 
valu à Pyongyang de nouvelles sanctions internationales.  
    Le commandement conjoint chargé de superviser les manoeuvres 
a informé les autorités nord-coréennes de "la nature 
non-agressive des ces exercices" qui impliquent 17.000 
militaires américains et 300.000 Sud-Coréens.  
    "L'armée et le peuple de RPDC (République populaire et 
démocratique de Corée) vont lancer une offensive de grande 
envergure pour contrer les exercices hystériques de guerre 
nucléaire des Etats-Unis et de leurs suiveurs", promet la 
commission nord-coréenne de la Défense dans un communiqué repris 
par l'agence officielle KCNA.   
    Selon le ministère sud-coréen de la Défense, aucune activité 
militaire inhabituelle n'a été observée au Nord. 
    La Corée du Nord lance régulièrement des menaces 
d'opérations militaires en réplique aux manoeuvres militaires 
annuelles au Sud, dans lesquelles elle voit des préparatifs de 
guerre. Les menaces adressées lundi relèvent de la rhétorique 
habituelle utilisée par Pyongyang pour dénoncer les manoeuvres 
de l'adversaire. 
    Les dernières sanctions des Nations unies en date à avoir 
été imposées contre la Corée du Nord ont été déterminées par les 
Etats-Unis comme par la Chine, pourtant alliée au régime du 
Nord. 
    Les armées sud-coréenne et américaine ont entamé vendredi 
des discussions sur le déploiement d'un système antimissile 
THAAD (Terminal High Altitude Area Defence) sur le territoire 
sud-coréen. 
 
 (Jack Kim et James Pearson, Jean-Philippe Lefief et Eric Faye 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant