Pyongyang menace Séoul, cinq ans après l'incident de Yeonpyeong

le
0

SEOUL, 22 novembre (Reuters) - La Corée du Nord a menacé dimanche Séoul de représailles massives en cas d'exercices militaires de la Corée du Sud près de la frontière lundi, jour anniversaire du bombardement par le Nord de l'île de Yeonpyeong, l'un des plus graves incidents entre les deux Corées depuis la guerre de 1950-53. Le pilonnage de l'île avait coûté la vie à deux militaires et deux civils sud-coréens. La Corée du Nord avait dit avoir été provoquée par des tirs d'obus de l'armée sud-coréenne dans ses eaux territoriales lors de manoeuvres navales. "Si l'armée sud-coréenne tire lundi dans les eaux de la DPRK (République populaire démocratique de Corée, NDLR) dans le secteur sensible de la mer occidentale de Corée, elle subira des représailles sans merci des unités du front Sud-Ouest de la DPRK sur les cinq îles", a déclaré un porte-parole de l'armée nord-coréenne cité par l'agence de presse officielle KCNA. "Ils devraient tirer les leçons de l'amère défaite qu'ils ont subie il y a cinq ans", a ajouté le porte-parole. L'armée sud-coréenne n'a pas souhaité faire de commentaire. Les deux pays, toujours techniquement en guerre malgré l'armistice de Panmunjom en 1953, ont convenu d'organiser une réunion le 26 novembre afin d'améliorer leurs relations. (Ju-min Park; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant