Pyongyang dit avoir procédé à une simulation de frappes nucléaires

le
0
    SEOUL, 20 juillet (Reuters) - Au lendemain du tir de trois 
missiles balistiques, la Corée du Nord annonce mercredi avoir 
procédé à une simulation de frappes nucléaires préventives 
contre les ports de sa voisine du Sud et les bases aériennes 
utilisées par l'armée américaine.  
    Ces essais effectués avec succès ont été supervisés par le 
dirigeant Kim Jong-un, souligne l'agence officielle KCNA, sans 
préciser ni le lieu ni la date. Le Rodong Sinmun, organe 
officiel du Parti communiste, publie des photos qui le montrent 
observant les tirs en présence de conseillers militaires.  
    "L'exercice a été effectué en limitant la portée de tir, 
dans les conditions de frappes préventives contre les ports et 
les base aériennes du théâtre opérationnel de Corée du Sud où 
l'arsenal nucléaire des impérialistes américains doit être 
déployé", dit KCNA.  
    "Cela a permis d'examiner une fois de plus les 
caractéristiques opérationnelles de la mise à feu d'ogives 
nucléaires montées sur des missiles balistiques à une altitude 
donnée au-dessus de la zone visée", ajoute-t-elle. 
    Les trois missiles tirés mardi se sont abîmés en mer après 
avoir parcouru un demi-millier de kilomètres vers l'est.  
    L'armée nord-coréenne avait promis la semaine dernière "une 
réponse physique" à la décision des Etats-Unis et de la Corée du 
Sud de déployer un système de défense antimissile Thaad 
(Terminal High Altitude Area Defense) dans la péninsule. 
    Pour Yang Uk, chercheur au Forum coréen sur la défense et la 
sécurité, et conseiller de la marine sud-coréenne, rien 
n'indique que les ingénieurs du Nord soient parvenus à adapter 
des charges nucléaires aux lanceurs dont Pyongyang dispose. 
"Cela rappelle toutefois qu'ils poursuivent le développement 
d'ogives nucléaires est c'est en soi une menace supplémentaire 
pour nous", ajoute-t-il.  
     
 
 (Jack Kim, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant