Pyongyang condamne un étudiant américain à 15 ans de bagne

le
0
    SEOUL, 16 mars (Reuters) - La Cour suprême nord-coréenne a 
condamné mercredi un étudiant américain, arrêté en janvier alors 
qu'il effectuait un séjour touristique dans le pays, à une peine 
de 15 ans de travaux forcés pour crimes contre l'Etat. 
    Otto Warmbier, étudiant de l'Université de Virginie âgé de 
21 ans, a été arrêté alors qu'il tentait de dérober un objet 
portant un slogan de propagande, dans son hôtel à Pyongyang, ont 
rapporté les médias nord-coréens. 
    "L'accusé a avoué le grave délit qu'il a commis contre la 
République démocratique et populaire de Corée(...)", écrit 
l'agence de presse officielle nord-coréenne, KCNA. 
    L'agence de presse japonaise Kyodo a publié une photo de 
l'étudiant, manifestement effondré, conduit dans la salle 
d'audience par deux gardiens en uniforme. 
    L'étudiant achevait un voyage organisé de cinq jours, à 
l'occasion du nouvel an, quand les services de l'immigration 
nord-coréens l'ont bloqué à l'aéroport, avant qu'il ne soit 
emmené par des responsables, a déclaré le voyagiste qui avait 
organisé le séjour. 
    La Corée du Nord détient actuellement un pasteur chrétien à 
la double nationalité coréenne et canadienne, qui a été condamné 
aux travaux forcés à perpétuité en décembre, pour subversion. Le 
Nord détient aussi un Américano-coréen et trois sud-Coréens. 
    Par le passé, le régime du Nord a infligé de lourdes peines 
à des étrangers avant de les remettre en liberté. En 2014, 
ainsi, Pyongyang a relâché trois Américains. 
 
 (Jack Kim, Benoît Van Overstraeten pour le service français, 
édité par) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant