Pyongyang affirme disposer de charges nucléaires miniaturisées

le
0
 (Actualisé avec citation, contexte, détails) 
    par Jack Kim 
    SEOUL, 9 mars (Reuters) - Les ingénieurs nord-coréens sont 
parvenus à miniaturiser des charges nucléaires qui peuvent 
désormais armer des missiles balistiques, a assuré mardi le 
dirigeant Kim Jong-un. 
    Le dirigeant a également appelé l'armée nord-coréenne à se 
tenir prête à mener des frappes préventives contre les 
Etats-Unis et la Corée du Sud et à utiliser le feu nucléaire. 
    Américains et Sud-Coréens ont entamé cette semaine 
d'importantes manoeuvres militaires conjointes auxquelles le 
régime de Pyongyang a menacé de répliquer par une offensive 
généralisée. 
    Les déclarations de Kim sont les premières dans lesquelles 
il affirme directement que son pays est parvenu à miniaturiser 
une tête nucléaire, une maîtrise technologique impossible à 
vérifier de manière indépendante et que certains experts ont 
accueilli avec scepticisme. 
    "Des têtes nucléaires ont été standardisées par 
miniaturisation pour être adaptées aux missiles balistiques 
(...) On peut parler de véritable dissuasion", s'est-il 
félicité, selon l'agence de presse officielle KCNA.  
    "Il (Kim) a insisté sur la nécessité de construire des armes 
nucléaires miniaturisées encore plus puissantes et plus précises 
et des engins pour les lancer", ajoute KCNA. 
    Kim Jong-un, poursuit l'agence officielle, a en outre 
procédé à l'inspection des charges thermonucléaires, dont l'une 
a été testée pour la première fois le 6 janvier, selon le régime 
communiste, ce dont les experts doutent. 
    Ce quatrième essai nucléaire a amené la semaine dernière le 
Conseil de sécurité de l'Onu à alourdir les sanctions imposées à 
la Corée du Nord.  
    Le quotidien officiel Rodong Simun a publié des photos de 
Kim s'adressant à des conseillers devant un objet sphérique 
argenté dans ce qui semble être un vaste hangar. Le journal 
montre également un objet de grande taille ressemblant au 
missile balistique intercontinental KN-08 déjà exposé lors de 
parades militaires 
    Le ministère sud-coréen de la Défense a déclaré, après la 
publication de ces photos, ne pas croire que la Corée du Nord 
soit parvenue à miniaturiser une tête nucléaire ou à déployer un 
missile intercontinental en état de fonctionnement. 
    Dans un entretien téléphonique avec le secrétaire d'Etat 
américain John Kerry, le ministre chinois des Affaires 
étrangères, Wang Yi, a décrit la situation dans le péninsule 
comme "très tendue". 
     
 
 (Jack Kim, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant