Pyongyang accuse Washington après la coupure d'internet

le
0

(Actualisé avec) SEOUL, 27 décembre (Reuters) - La Corée du Nord a accusé samedi les Etats-Unis d'être à l'origine des perturbations traversées ces derniers jours par ses réseaux internet et de téléphonie mobile. "Les Etats-Unis (...), si honteux qu'ils jouent à cache-cache comme le feraient des enfants morveux, ont commencé à perturber le fonctionnement d'internet des principales institutions de notre république", dit le comuniqué de la Commission nationale de Défense. "C'est vraiment risible", a dit un porte-parole de cette commission cité par l'agence de presse officielle KCNA. Ce porte-parole a une nouvelle fois rejeté les allégations du FBI américain qui accuse la Corée du Nord d'avoir orchestré le piratage de Sony Pictures, exigeant que Washington apporte des preuves. "Obama ferait mieux d'utiliser son énergie pour nettoyer le désordre mis par les Etats-Unis en raison de leur politique d'hostilité à l'encontre de la Corée du Nord, s'il veut la paix sur le sol américain. Alors, tout ira bien." Les autorités américaines ont rejeté toute responsabilité. A 21h30, heure locale, les réseaux de téléphonie 3G et IP étaient toujours paralysés en Corée du Nord, selon l'agence de presse Chine nouvelle. Pyongyang a par ailleurs nié toute implication dans les cyberattaques dont a été victime l'une des centrales nucléaires de Corée du Sud la semaine passée, dénonçant une "campagne de diffamation" des autorités sud-coréennes. ID:nL6N0U50A9 "Les autorités fantoches sud-coréennes travaillent dur pour relier cette affaire (à nous)", écrit le Minju Joson, l'organe officiel du gouvernement nord-coréen, cité par KCNA, qualifiant l'affaire de "farce conspirationnelle". (Jack Kim,; Nicolas Delame et Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant