Pyongyang accuse un transfuge nord-coréen de viol d'enfant

le
4
    SEOUL, 20 août (Reuters) - Le diplomate nord-coréen arrivé 
cette semaine en Corée du sud après avoir fait défection a fuit 
pour échapper aux châtiments qui l'attendaient pour différents 
crimes, dont celui de viol d'enfant, affirme samedi l'agence de 
presse officielle KCNA.  
    Son nom n'est pas mentionné dans la dépêche, mais Séoul a 
fait savoir mercredi que Thae Yong Ho, ambassadeur adjoint en 
Grande-Bretagne, était arrivé avec sa famille.   
    "Le fugitif a été convoqué en juin pour le détournement 
d'importants fonds publics, la vente de secrets d'Etat et pour 
viol d'enfant", écrit KCNA.  
    Pyongyang avait demandé son transfert aux autorités 
britanniques, qui ont sali leur réputation en "remettant le 
fugitif sans passeport aux marionnettes sud-coréennes et manqué 
à leur devoir de protection des diplomates vivant sur leur 
territoire", poursuit l'agence. 
 
 (Ju-min Park et Tony Munroe, Jean-Philippe Lefief pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 il y a 4 mois

    ils n'allaient le pleurer non plus ! Faut bien motiver les autres à rester enfermés...

  • nono67 il y a 4 mois

    ils ont lancé leur " alerte enlèvement "

  • nono67 il y a 4 mois

    il a échappé à une sentence de " bouffer par des chiens " ou " accroché un un missile " .

  • mucius il y a 4 mois

    N'aurait-il pas aussi torturé sa mère? Il a manifestement bien fait de quitter le pays dirigé par le seul ami de Poutine. Il a sauvé sa peau... pour l'instant.